Etre moins timide : 4 conseils simples à appliquer dès aujourd’hui

Important ! Lisez ceci : Les 5 clés pour vaincre sa timidité et vivre une vie en pleine confiance ! Cliquez ici pour voir l'article !

Vous rêvez d’être moins timide ? Votre timidité vous handicape au quotidien pour réaliser des choses simples, comme parler à des inconnus ou à des collègues de travail ? Je suis passé par là aussi : pendant des années, j’étais terrorisé rien qu’à l’idée de rentrer dans une boulangerie et de commander mon pain devant des inconnus. Ça me faisant suer à grosse goutte, devenir tout rouge, bafouiller des trucs incompréhensibles, et finalement je ressortais avec un gros sentiment de honte. Heureusement, j’ai fini par être moins timide avec le temps, jusqu’à réussir à me débarrasser définitivement de ma timidité. Voici les 4 conseils qui m’ont le plus aidé pour y parvenir. Prêt ? Go !

La clé pour être moins timide : sortir régulièrement de sa zone de confort

Le “traitement de fond” si je puis m’exprimer ainsi, pour être moins timide, consiste à sortir le plus souvent possible de sa zone de confort.

> Des petites actions d’une difficulté minime

Il s’agit faire régulièrement des petites actions qui vous mettent dans une difficulté minime, afin de vous forcer à reprendre le dessus et à maîtriser la situation. Il ne s’agit pas, si vous êtes incapable de parler aux inconnus, de vous lancer le défi de prendre le micro face à une assemblée de 200 personnes, hein, soyons clairs. Simplement de faire des très légères incursions dans une zone qui vous met peu à l’aise, afin d’élargir lentement mais sûrement votre zone de confort. Par exemple si vous sentez que vous êtes timide avec les filles qui vous plaisent (ou avec les garçons), commencez par parler un peu avec celles qui vous plaisent juste un peu, mais pas à la personne dont vous êtes follement épris. Si vous avez du mal à parler aux inconnus, commencez par parler à des “peu connus”, comme des têtes que vous croisez fréquemment au boulot sans jamais échanger autre chose qu’un “bonjour”. Ça peut être juste passer l’étape suivante : “bonjour, ça va ?”, et “élargir” la discussion petit à petit.

> Des résultats longs à venir mais durables pour être moins timide

Gardez en tête que devenir moins timide prendra du temps, surtout si vous partez de loin. Vous courrez un marathon, pas un sprint, donc ne vous attendez pas à des résultats de dingue au bout de quelques semaines. Les vrais résultats mettront plusieurs mois à se faire réellement sentir. C’est un peu comme quand si vous débutiez la musculation après des années sans avoir fait le moindre sport, vous ne deviendrez pas gaulé comme un dieu grec en quelques semaines. Mais une fois la masse musculaire prise, en l’occurrence là, la confiance en soi, alors les résultats sont là pour durer. La clé, c’est vraiment d’être assidu car le jeu en vaut la chandelle.

Se concentrer sur les choses que l’on aime pour devenir moins timide

Souvent, quand j’échange avec des timides qui ont décidé de reprendre leur vie en main, je remarque le même schéma : ils veulent faire plein de nouvelles choses pour sortir de leur zone de confort, mais pas des choses qui leur tiennent personnellement et profondément à cœur. On dirait plutôt qu’ils suivent un schéma dicté par l’extérieur (peut-être par des conseils un peu trop directifs qu’ils peuvent lire sur internet). Par exemple ce qui revient souvent, c’est “je vais m’inscrire à la salsa”, et quand je leur demande si la danse est une passion pour eux, ils semblent perdus et me disent “non”.

> Attention à ne pas suivre un schéma imposé

Le problème, si vous vous lancez dans des actions qui ne sont pas vos passions, c’est que vous aurez du mal à être pleinement spontané et entièrement vous-même. Même si s’inscrire à la salsa aurait des effets positifs pour vous rendre moins timides (activité sociale, être à l’aise avec son corps, rencontrer des inconnus, …), si ce n’est pas votre passion vous aller avoir du mal à vous investir autant que pour quelque chose qui vous plait fondamentalement.

> Plus vous aimerez ce que vous faites, plus votre timidité s’effacera vite

Ma philosophie, c’est plutôt de vous inscrire dans un club d’un truc qui vous plait à fond, même si c’est connoté “geek”, et vous faire des potes dans ce nouvel environnement. Tout le reste découlera de lui-même ensuite : vous serez avec des gens qui vous mettent à l’aise (donc vous prendrez confiance d’autant plus vite) et cette confiance débordera sur les autres pans de votre vie où vous êtes actuellement encore trop timide. Et vous irez beaucoup plus vite à vous débarrasser de votre timidité car vous serez bien aligné avec vos valeurs (cf le point suivant).

Pour être moins timide, fréquentez des gens qui partagent vos valeurs et vos passions

Je l’évoquais quelques lignes plus haut, mais c’est vraiment un conseil important. La plupart du temps, quand on cherche à être moins timide dans sa vie, on va inconsciemment se mettre à fréquenter des lieux et des personnes à qui on rêve de ressembler, mais pas nécessairement des personnes et des lieux qu’on a besoin de fréquenter.

> Le rôle des modèles pour être moins timide

Il faut faire la distinction entre le modèle de réussite que la société nous met dans la tête, et ce qu’on rêve intrinsèquement de devenir. Je vais prendre un exemple assez fort mais qui devrait parler à tout le monde : quand j’étais plus jeune, le modèle des timides c’était Barney Stinson, de la série How I Met Your Mother (désolé si ça fait référence de vieux 🙂 ), un gars plein de réussite, avec une tchatche phénoménale, qui ramenait chez lui une fille différente chaque soir. Comme beaucoup de timides je rêvais secrètement de lui ressembler, et pourtant clairement ce n’était pas du tout le type de personne que j’aurais aimé devenir, ni même avoir comme ami (on préfère tous avoir comme ami quelqu’un comme Ted Mosby) : je n’aurais jamais pu bosser en costard dans des bureaux avec des collègues arrogants, je n’aurais jamais pu raconter n’importe quoi aux filles pour les séduire et encore moins les laisser tomber pour une autre dans la minute qui suit. Bref, c’était un modèle de réussite dans l’absolu, mais pas un modèle qui me ressemblait, ou qui me correspondait. Et le problème de ce genre de situation, c’est qu’on se met à agir et à fréquenter des gens qui ne correspondent pas à nos valeurs fondamentales, à nos envies profondes. On finit par aller en boîte, alors qu’on n’y est pas à l’aise, à écouter de la musique qu’on n’aime pas forcément, à parler de sujets qui ne nous intéressent pas, juste parce qu’on a l’impression que c’est le chemin à prendre pour être moins timide.

Or, tout ça va avoir pour conséquence de vous freiner dans votre combat contre la timidité, car vous aurez toujours au fond de vous l’impression de ne pas être en accord avec votre environnement, donc d’être faux avec les autres, donc ça vous mettra mal à l’aise, et ça vous empêchera d’avancer dans votre combat.

> Assumer vos goûts, vos envies et vos rêves

Tout ça pour vous dire que la meilleure façon de devenir moins timide, ce n’est pas de prendre un modèle qui ne vous ressemble pas, mais plutôt de fréquenter des gens qui vous ressemblent, qui ont des passions similaires aux vôtres. De vous rendre dans des lieux qui vous plaisent vraiment. Autrement dit, cela signifie : assumez vos goûts, vos envies et vos rêves. C’est un grand pas pour un timide, mais je vous assure que c’est ainsi que, petit à petit vous allez vous faire un cercle de connaissances qui rentrent vraiment dans votre échelle de valeur, avec qui vous serez bien plus à l’aise que des gens qui ne vous correspondent pas. Vous irez dans des lieux où vous êtes vraiment à l’aise (et pas où vous jouez une sorte de rôle idéalisé). Les rencontres que vous y ferez seront plus authentiques, plus “réelles”, moins surjouées. Et donc votre timidité finira par s’estomper car vous allez naturellement développer votre confiance en vous.

Pour être moins timide, ma solution radicale :

Je vais terminer par un conseil qui n’est pas applicable dans la minute qui suit, mais qui chez moi a montré les meilleurs résultats. Il s’agit de voyager. Partir tout seul pendant quelques jours à l’étranger, pour moi c’est le truc ultime pour être moins timide, voire vaincre une bonne fois pour toute sa timidité.

La première fois que je l’ai fait, je suis parti au Portugal tout seul avec mon sacs à dos. Je ne parlais pas un mot de la langue, mais j’y ai fait plein de rencontres étonnantes, et à mon retour quelques jours plus tard j’étais déjà un autre homme, beaucoup plus confiant et assuré tellement j’avais relevé de défis au cours de mon séjour. Et comme je le disais dans mon paragraphe précédent, j‘ai fait quelque chose qui me ressemblait, qui correspondait à mes passions (le voyage en l’occurrence), et donc le résultat n’a été que plus impressionnant. Bien sûr, ma timidité ne s’est pas envolé comme par magie, mais le voyage fait qu’on sort complètement de sa zone de confort : on perd nos petites habitudes rassurantes et on se retrouve dans le grand bain, ce qui dope instantanément notre confiance en soi et qui nous boost à fond pour quelques semaines (il faut donc réitérer “l’exercice” pour continuer de muscler notre muscle “anti-timidité”). Si ça vous intéresse d’en savoir plus, vous pouvez lire mon livre dans lequel je raconte mon parcours, il se trouve ici.

Voilà comment être moins timide sur le long-terme

Si vous avez déjà fait des recherches sur internet sur comment être moins timide, vous avez probablement trouvé des ribambelles de conseils. Ils sont tous très utiles, mais ils doivent s’inscrire dans cette démarche de fond que je vous décrivais : vous faire sortir juste un peu de votre zone de confort (parce qu’un trop grand écart avec ce que vous êtes capable de faire vous découragerait), correspondre fondamentalement à vos valeurs (ce qui implique de bien vous connaître), et se faire dans un environnement que vous aimez vraiment (pas vous inscrire dans des trucs parce que vous l’avez lu sur internet). Le tout, bien sûr, en gardant en tête que les changements ne seront vraiment visibles qu’après quelques mois de travail. Ne vous découragez pas, gardez le cap sur le long terme, et je vous garantis que votre timidité ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir.

Bon courage à tous !

Jérémy