Comment gérer l’imprévu

comment-gerer-l-imprevu

Beaucoup de gens paniquent quand il s’agit d’effectuer une tâche qui ne rentre pas dans habituellement dans leur quotidien. Dès qu’ils sont confrontés à quelque chose qui les fait sortir de leur zone de confort, le stress monte et inhibe leur capacité à réfléchir et à agir. Pourtant, être capable de s’adapter à son environnement, de tirer le meilleur parti d’une situation imprévue, ou d’être capable de rebondir quels que soient les événements, c’est-ce qui fait toute la force de caractère d’une personne. Et ça peut sauver la mise dans certaines situations difficiles.

On réagit tous différemment face à l’imprévu.

L’imprévu, par définition, c’est un événement qui se produit auquel on ne s’attendait pas, et qui implique une réaction (ou une non-réaction, mais qui en est une quand même) de notre part. Comme souvent lorsqu’il se retrouve face à de l’inconnu, la première réaction de l’être humain, c’est la peur, suivie du stress. Afin de gérer au mieux l’imprévu, il faut donc être capable de gérer au mieux ces deux émotions (pour gérer le stress, c‘est par ici), pour garder les idées claires et être capable de réagir de la manière la plus appropriée.

Car on réagit tous différemment face à l’imprévu. Certains vont rester amorphes, baisser les bras, dire « ok j’abandonne » et laisser le sort (ou plus souvent les autres) s’occuper d’eux-mêmes. C’est un comportement défaitiste. D’autres vont paniquer et vouloir agir dans tous les sens, donner des consignes en pagaille, toutes plus contradictoire les unes que les autres. Leur cerveau est sur off, c’est le comportement animal qui prend le dessus : « agir à tout prix ». Au détriment même de la logique et du bon sens.

Avez-vous peur de l’imprévu ?

En Ecosse, on avait planifié un séjour à peu près précis. Puis une panne d’avion et un retard de 4 heures de notre vol a chamboulé tous nos plans, contre notre gré. On voulait louer une voiture et se rendre directement près du Loch Lomond, on a dû rester à Edimbourg et trouver une auberge de jeunesse en catastrophe. Le lendemain, on voulait partir en excursion dans les Highlands, mais quand on s’est réveillé, Edimbourg était sous la neige, nous obligeant, une nouvelles fois, à revoir nos plans. On aurait pu faire la gueule, stresser, ou s’ennuyer du fait que nos vacances n’aient pas pris la forme qu’on leur avait espéré (et se gâcher le séjour tout seul en ruminant des pensées négatives), mais au final, nous avons changé de perspective et passé un excellent séjour dans la capitale écossaise. Grâce à l’imprévu.

Alors, comment gérer l’imprévu ? La première chose à faire pour réagir correctement, c’est déjà de l’envisager. « Viser le meilleur, prévoir le pire« . En ayant ne serait-ce que déjà réfléchi à comment agir en cas de situation incommodante, vous allez justement réduire la part de stress et agir avec davantage de discernement.

L’imprévu n’est pas forcément négatif. L’imprévu, c’est juste différent. Et pour le gérer correctement et ne pas tomber en situation de panique, apprenez à vous dire que les choses ne se dérouleront pas toujours comme sur des roulettes, que parfois il faut revoir ses plans à la dernière minute, et que si vous prenez cinq minutes pour envisager les différentes situations possibles, si l’une d’elle vient à se présenter, vous gagnerez un temps fou ensuite à vous laisser guider par cette réflexion, plutôt que par le stress qu’engendrera cette situation.