Comment faire des économies rapidement grâce à ses factures d’énergie

Si vous cherchez à améliorer votre vie quotidienne, vous savez que cela passe par un meilleur pouvoir d’achat. Généralement, on pense que la seule façon d’augmenter son pouvoir d’achat c’est en obtenant une augmentation dans son travail (ou en changeant de travail pour un qui paie mieux), mais on oublie qu’il y a une façon encore plus simple : chercher à réduire ses dépenses quotidiennes. A faire des économies.

Je vois déjà que certains d’entre vous font la tête : hé oui, généralement quand on vous demande de faire des économies, ça veut dire résilier les abonnements aux plateformes de streaming, éviter de prendre le dessert qui vous fait envie au restaurant, ou arrêter de mettre 1€ dans la machine à café quand on prend une pause au travail.

L’erreur à éviter quand on veut faire des économies intelligemment

En réalité, l’erreur à ne pas faire quand on cherche à réduire ses dépenses quotidiennes, c’est de couper dans les trucs qui nous font plaisir. Certes vous allez augmenter votre pouvoir d’achat, mais vous allez rendre votre quotidien moins agréable, et c’est justement tout l’inverse que l’on cherche à faire. La difficulté réside donc dans le fait de tailler dans vos dépenses sans que cela n’impacte votre qualité de vie.

A titre d’exemple, je vais vous raconter le pire truc que j’ai fait dans ma vie pour faire des économies. Vous allez probablement trouver ça idiot, mais je vous assure que sur le moment je ne me suis pas dit une seule seconde que je faisais une erreur.

L’exemple de ma pire façon d’économiser…

Quand j’ai trouvé mon premier boulot, dans une ville inconnue et loin de ma région natale, je me suis pris un appartement meublé de 40m² dans le centre ville. Vraiment un truc top, bien décoré, bien situé. Il me coûtait environ 550€ par mois, en incluant le loyer, le fournisseur d’énergie et l’offre “triple play” comprenant internet, téléphone fixe et télévision.

Dans ce boulot là, mon salaire était au Smic, et il était amputé par le remboursement de mon emprunt étudiant. En gros, une fois ce remboursement d’emprunt déduit, il me restait environ 950€ par mois pour vivre. L’appartement me coûtait donc plus de la moitié de mes revenus disponibles, alors que la plupart des conseils en gestion de budget que l’on trouve sur internet recommandent de ne pas mettre plus du tiers de ses revenus dans le loyer (j’étais loin du compte !).

Alors au bout de quelques mois, comme je voulais faire des économies pour pouvoir profiter un peu plus de mes débuts dans la vie active, j’ai déménagé. J’ai pris une studette de 15m², en dehors du centre. Ce que j’ai vu, c’est qu’au total j’allais dépenser, tout inclus, seulement 270€ par mois. Génial, non ? Et bien non, en fait.

Le gros problème que je n’avais pas vu venir

Je n’avais pas prévu à quel point ça me déprimerait de vivre dans un placard à balais, dans un quartier bruyant et excentré. Je n’ai tenu que quelques mois là dedans avant de tout plaquer pour recommencer à zéro dans ma région natale. Alors certes, j’avais fait des économies financièrement parlant, mais quelle erreur humainement de ne pas voir que j’allais saborder mon quotidien en allant vivre dans un tel endroit !

C’est pour cette raison que je vous conseille de ne jamais sacrifier votre bien-être pour faire des économies. Bref, revenons à nos moutons : comment faire des économies et augmenter son pouvoir d’achat simplement, rapidement et depuis chez soi.

Mon conseil simple pour commencer à faire des économies rapidement

La première chose à faire consiste donc à regarder les dépenses qui reviennent régulièrement, par exemple sur une base mensuelle, et qui ne rentrent pas dans votre budget “loisirs”. Donc si vous avez un abonnement à une plateforme de streaming par exemple, je vous déconseille d’envisager de le résilier : vous allez peut-être gagner un peu en pouvoir d’achat mais vous allez perdre en plaisir. L’idée, je le répète, c’est de gagner en pouvoir d’achat en conservant le budget “plaisir – loisirs”, voire même de l’augmenter (une fois que vous aurez libéré du pouvoir d’achat, vous pourrez utiliser l’argent disponible dans un nouveau poste de dépense de loisirs : par exemple prendre ces cours de guitare qui vous font envie depuis si longtemps mais que vous ne pouviez pas vous permettre de suivre faute de moyens).

Faire jouer la concurrence entre les différents prestataires…

En revanche, vous avez probablement des dépenses comme l’abonnement à un fournisseur d’énergie, au téléphone, des assurances, etc… En gros, des postes de dépenses pour des choses indispensables, mais pour lesquelles vous aimeriez bien payer moins cher sans pour autant que la qualité du service ne soit altéré. Car soyons francs : pour l’immense majorité d’entre nous, peu importe qui est notre fournisseur de gaz, d’électricité ou d’eau, ce qu’on veut c’est simplement avoir accès à un service qui fonctionne et qui ne nous coûte pas les yeux de la tête.

C’est donc là-dedans que je vous propose de fouiller pour faire des économies. Par exemple si vous recevez le gaz, vous pouvez probablement trouver un forfait plus intéressant que celui que vous avez actuellement : il existe depuis quelques années des offres sur le gaz intéressantes pour les particuliers, comme celles de ce prestataire, qui a le double avantage d’être abordable et verte. Son concept d’énergie responsable et moins chère a de quoi séduire à plus d’un titre.

Faites de même avec tous les prestataires qui vous facturent des sommes chaque mois sans que cela ne vous procure un réel plaisir : les fournisseurs d’énergie, comme le gaz et l’électricité, sont le premier endroit où je vous encourage à regarder, mais n’oubliez pas les domaines que je mentionnais plus haut : les assurances, la téléphonie, internet, … Pour chacun d’entre eux, regardez si vous pouvez trouver des tarifs plus intéressants chez la concurrence.

… Ou demandez simplement une réduction à votre prestataire actuel

Encore mieux : parfois, vous n’avez même pas besoin de partir ailleurs, il suffit de demander à bénéficier d’une remise ou d’un avantage client. Généralement, quand ils acceptent, cela vient avec la contrepartie d’un réengagement de votre part sur plusieurs mois ou années. A vous de voir si ça vous intéresse : ça peut réellement valoir le coup (même si perso je suis allergique à tout ce qui ressemble à de l’engagement, mais c’est un truc vraiment perso !)…

En faisant comme ça, en négociant ou en faisant jouer la concurrence, vous allez vite réaliser de belles économies et ainsi augmenter votre pouvoir d’achat sans devoir restreindre votre train de vie. Et sans que l’effort demandé soit particulièrement difficile : il ne s’agit pas de se priver de tablettes de chocolat pour économiser 3€ sur votre cadis de course, mais simplement de prendre 10 minutes pour faire le tour des prestataires concurrents à ceux que vous avez actuellement, et voir si vous pouvez trouver le même service pour moins cher. C’est même un truc que vous pouvez faire un soir d’insomnie, tranquillement sur votre téléphone. Pas besoin de se déplacer en boutique et de perdre du temps et de l’énergie, justement.

Tirer parti de la guerre économique que se livrent les grosses entreprises

A l’heure actuelle, on a la chance de ne pas être enchaîné à un seul et même prestataire, contrairement aux générations précédentes qui devaient se contenter d’un seul organisme qui possédait le monopole.

L’économie de marché telle qu’on la connait actuellement présente bien des inconvénients, mais elle possède aussi cet avantage : nous, les consommateurs, avons beaucoup plus de choix, et donc on peut payer moins cher si on se donne les moyens de chercher un peu.

Et profiter de la simplicité de changer d’offre

En plus, il est bien plus simple aujourd’hui de changer de prestataire que ce qu’il fallait faire par le passé : toutes les démarches peuvent s’effectuer par internet alors qu’auparavant il fallait envoyer des courriers recommandés avec accusés de réception, se déplacer dans les boutiques des uns et des autres, … Tout prenait des plombes. Le moindre changement impliquait des démarches administratives lourdes, des rendez-vous avec des tas de gens, etc. Aujourd’hui, les choses sont simples et rapides, et c’est un vrai luxe. Alors autant essayer d’en tirer parti au maximum. Ça ne nous coûte rien d’autre qu’un peu de temps pour faire les recherches, comparer les offres, et quelques clics pour souscrire à des forfaits plus intéressants. Faire des économies rapidement et facilement est à portée de main de tout le monde, ou presque, alors pourquoi se priver ?

Combien vous pouvez espérer économiser avec cette astuce

Dans un premier temps, j’imagine très bien ce que vous pouvez penser : vous vous dites que vous allez passer beaucoup de temps à comparer les offres pour finalement économiser quoi, peut-être une dizaine d’euros par mois et par prestataire dans le meilleur des cas. C’est vrai, mais ce qu’il faut regarder ce n’est pas que sur un mois : il s’agit à chaque fois de prélèvements mensuels. Donc quand vous économisez 10€ par mois sur une offre, en réalité vous gagnez 120€ sur l’année. De quoi se faire plusieurs deux bons restaurants en couple, ou bien un petit week-end supplémentaire quelque part, ou bien encore de payer l’essence et les péages sur la route des vacances l’été prochain. Bref, pas de quoi révolutionner votre train de vie, mais quand même une somme non négligeable.

Et là on parle pour un seul prestataire, mais si vous arrivez à grignoter 10€ sur le gaz, 10€ sur l’électricité, 5€ sur la téléphonie, 10€ sur les assurances habitation et voiture, 5€ sur les frais du compte bancaire, etc, ça peut vite monter à une cinquantaine d’euros par mois, soit à 600€ sur l’année ! Ça commence à devenir une très belle somme ! Et je vous donne là des chiffres tout à fait plausible, je vous invite à comparer les offres dès maintenant et vous verrez.

Voilà, c’était la petite astuce que je voulais partager avec vous aujourd’hui : vous me connaissez, j’aime les conseils simples et concrets. Et sincèrement, pour améliorer facilement et rapidement votre pouvoir d’achat sans qu’il n’y ait le moindre changement (négatif en tout cas) dans votre façon de vivre, et sans devoir passer par la négociation d’une augmentation avec votre boss, je ne pense pas que vous puissiez trouver de meilleures idées.

Il ne me reste plus qu’à remercier Maya, une lectrice du blog qui m’a soufflé l’idée de cet article. Et de vous dire à bientôt sur le blog pour d’autres conseils pour améliorer votre vie !

Jérémy.