Comment améliorer ses relations sociales grâce à une bonne maîtrise de sa conversation ?

Lisez ceci : comment devenir un leader charismatique et apprendre à se faire respecter ? Plan d'action ici !

Vous souhaitez améliorer vos échanges avec votre entourage, mais vous n’êtes pas à l’aise à l’oral ? Vous avez envie d’interagir avec les autres en créant un dialogue adapté, mais vous avez l’impression de ne pas être un bon orateur ? Dialoguer avec des inconnus ou même avec des proches n’est pas toujours évident. Si démarrer une conversation est facile pour vous, vous avez peut-être besoin d’améliorer la qualité de votre discours. Découvrez dans cet article comment il est possible d’améliorer ses relations sociales grâce à une bonne maîtrise de la conversation.

Note : ceci est un article invité publié par William, un ancien timide qui a décidé de prendre sa vie en main et qui est tombé amoureux de la communication. Il aide aujourd’hui les entrepreneurs, commerciaux, et leaders de demain à travers son blog www.charismedeveloppement.fr et sa chaîne YouTube. Une phrase qu’il aime en particulier : « Où que nous allions et quoi que nous fassions, la communication nous suivra partout. Alors autant en faire notre alliée ! »

1. Améliorer sa communication au sens large

Si la définition de la communication peut paraître évidente à première vue, la réalité est tout autre. De manière générale, nous avons tendance à penser que nous communiquons seulement avec les mots. Ceci est une erreur. Bien qu’ils tiennent une place très importante dans n’importe quel type de discours, le corps humain offre un large panel d’outil pour communiquer efficacement : la voix, le corps, l’attitude, etc. Nous allons voir ci-dessous les différents types de communication qui existent, afin de comprendre pourquoi il est important d’améliorer et de développer sa communication de manière globale.

Le premier type de conversation qui existe et auquel nous pensons instantanément est la communication verbale. Vous l’aurez compris, la communication verbale est celle reliée à la parole. C’est le discours que vous utilisez, le vocabulaire, le champs lexical de votre discours, la force des mots choisis, etc. Toutefois, aussi étonnant que cela puisse paraître, le fond du discours n’est pas toujours ce qui a le plus d’impact dans une conversation. En effet, la communication verbale ne représente que 7 % de l’impact de votre discours sur votre interlocuteur.

À l’inverse, la communication non-verbale est beaucoup plus puissante. Elle représente plus de 50 % de l’impact de vos propos. Ce type de communication englobe tout ce qui a de l’impact sur votre discours, mais qui ne provient pas de votre voix. C’est donc l’ensemble de votre corps : les yeux (le “eyes contact”), les gestes que vous faites avec vos bras et vos mains, la façon de vous tenir, votre style vestimentaire, votre allure, etc.

Le troisième type de communication est la communication para-verbale. Elle représente aux alentours de 40 % de l’impact de vos paroles. Cette fois-ci, il s’agit de la manière dont vous vous exprimez, du ton que vous adoptez, du rythme de votre discours, du timbre de votre voix ou encore de sa puissance.

Vous l’aurez compris, vous devez utiliser tous ces outils pour que votre communication puisse avoir un gros impact. C’est seulement en développant toutes ces compétences que vous pourrez devenir un véritable orateur qui maîtrise ses conversations. Améliorer la qualité de votre discours est l’opportunité de développer des relations sociales intéressantes et durables.

2. S’ouvrir aux autres et écouter d’avantage

Je viens de vous expliquer l’importance de maîtriser son discours et son attitude pour améliorer ses relations sociales grâce à une bonne maîtrise de sa conversation. Nous allons à présent aller encore plus loin concernant l’attitude à adopter. En plus de devoir adapter votre discours, vous devez être capable d’écouter. Vous serez probablement d’accord avec moi pour dire que se retrouver face à une personne qui monopolise la parole peut vite devenir pesant. Si une seule personne s’exprime, alors c’est un monologue et non plus une conversation.

Pour éviter de devenir ce type d’individu, vous devez donc apprendre à laisser la parole aux autres, et surtout à écouter. Écouter, ce n’est pas entendre. Il ne s’agit pas de laisser parler votre interlocuteur sans tenir compte de ses propos. Vous devez sincèrement vous intéresser au discours de la personne avec qui vous êtes en train de parler. Dans le cas contraire, la conversation peut rapidement devenir vide et ennuyeuse.

Pour aller encore plus loin, nous pouvons parler de l’écoute active. Il s’agit d’écouter une personne et de lui poser des questions de manière à l’aider à résoudre ses interrogations par elle-même.

3. Avoir une communication plus positive pour améliorer ses relations sociales

Améliorer ses relations sociales passe aussi par le type de discours que vous allez employer. En effet, je pense que vous serez une fois de plus d’accord avec moi pour dire qu’il est agréable d’échanger avec des personnes joyeuses, ou du moins positives. Rappelez-vous que nous ressemblons généralement aux personnes qui nous entourent.

Comment être vu comme quelqu’un avec qui il est agréable de discuter ? La réponse est simple. Vous devez avoir une communication positive. Faites attention aux mots que vous employez dans vos phrases. Plutôt que d’employer des mots à connotations négatives, utilisez des mots positifs. De cette manière, vous envoyez indirectement des pensées positives à votre interlocuteur. Par exemple, plutôt que de dire que “Je n’ai pas raté ma représentation” optez plutôt pour “J’ai réussi ma représentation”.

4. Donner du rythme à ses conversations

Vous savez à présent que pour améliorer ses relations sociales, il faut avoir un discours construit avec des mots positifs, une attitude correcte et écouter parler les autres. Maintenant, il ne vous manque plus qu’à rythmer vos conversations. Si le contenu de votre discours est bon, mais que vous avez une voix monotone, vous avez de grandes chances d’ennuyer votre interlocuteur. Cela vous rappelle peut-être certains professeurs qui, malgré un cours intéressant, arrivaient à vous endormir.

Soignez donc votre intonation et votre débit de parole. Vous pouvez par exemple :

  • faire des pauses pour appuyer certains propos ;

  • adapter le rythme de vos phrases en fonction des émotions que vous souhaitez faire passer ;

  • répéter un mot ou une phrase ;

  • utiliser la scansion, c’est-à-dire appuyer un mot en changeant votre intonation ;

  • utiliser un vocabulaire et certains mots qui marquent l’esprit, etc.

Vous connaissez à présent les méthodes pour améliorer ses relations sociales grâce à une bonne maîtrise de sa conversation. Vous n’avez plus qu’à passer à l’action. Si vous avez besoin d’un peu d’entraînement, je vous invite à analyser les conversations autour de vous. Essayez d’analyser les comportements des interlocuteurs afin de détecter quelles sont les attitudes et les discours à adopter, ou à éviter.

Merci à William du blog www.charismedeveloppement.fr pour ces excellents conseils ! A vous de jouer, désormais !