4 techniques de motivation à utiliser au travail ou ailleurs :

Des problèmes de motivation ? Alors lisez ceci : Comment devenir une MACHINE à accomplir vos PROJETS ! Cliquez ici !

Vous manquez de motivation ? Vous avez des projets sur le feu mais vous ne voyez pas comment vous y mettre ? Vous avez du mal à passer à l’action, au point de toujours tout repousser au lendemain… ? Du coup vous faites tout à la dernière minute, dans l’urgence, et la qualité de votre travail en pâtit ?

Pas de panique : dans cet article, je vais vous montrer 4 techniques de motivation à utiliser pour vous donner un bon coup de fouet, et vous faire ENFIN avancer sur les projets qui vous tiennent à coeur, que ce soit au travail, à la maison, ou ailleurs !

Ready ?

1 : Commencez par le plus dur :

Dans son ouvrage « Eat that frog » (« Mange ce crapaud !« ), Brian Tracy recommande de toujours commencer sa journée par les tâches les plus rebutantes. L’exemple qu’il prend est frappant, et je suis assez d’accord avec lui : il explique que s’il devait avaler un crapaud tous les jours, il préférerait le faire dès le matin, pour ensuite se libérer cette obligation de l’esprit et passer une journée sereine.

S’il devait manger son crapaud en fin de journée, ça lui trotterait dans la tête pendant des heures et l’empêcherait d’être pleinement efficace sur ces autres tâches.

Sans compter que lorsque l’on achève une tâche difficile, on a un sentiment d’accomplissement très agréable, qui nous redonne un coup de boost pour attaquer la tâche suivante.

D’ailleurs c’est l’objet de la seconde technique de motivation…

2 : Enchaînez les tâches :

Beaucoup de méthodes de motivation et d’organisation préconisent de faire des pauses régulières. Par exemple, la méthode Pomodoro propose de faire des sessions de travail intense sur une durée maximum de 25 minutes.

Pour ma part, je trouve que c’est se rajouter une difficulté supplémentaire. Faire des pauses, c’est se créer le ‘syndrôme du lundi matin‘ (il est plus difficile de se remettre au boulot le lundi matin plutôt que le mercredi ou le jeudi par exemple, car on a eu l’interruption du week-end).

En enchaînant les tâches, vous capitalisez sur votre lancée, sur votre motivation initiale, et vous évitez de vous rendre le début de la tâche suivante plus difficile. Vous évitez ainsi le « syndrome du lundi matin« .

En clair, vous n’avez besoin de n’être motivé qu’une seule fois : pour commencer la PREMIÈRE tâche, car les autres s’enchaînent sans devoir refaire l’effort de vous y remettre.

3 : Transformez les tâches rébarbatives en habitudes

Le problème du manque de motivation, c’est que souvent la tâche que l’on doit effectuer est rébarbative.

Et le fait de se dire consciemment « tiens je dois faire un truc qui m’emmerde » est un énorme frein à la motivation. Logique, me direz-vous.

La solution, c’est de transformer ces tâches rébarbatives en habitudes, afin de passer « sous les radars » de la motivation.

Exemple : pendant longtemps, je laissais traîner ma vaisselle sale dans l’évier. Et puis, quand ça commençait à vraiment déborder, je m’y mettais d’un bloc, après avoir repoussé 10 fois le jour où je m’y mettrais (parfois jusqu’à commander des pizzas et les manger à même le carton, simplement parce que je n’arrivais pas à me décider à faire la vaisselle). Bref, aujourd’hui, j’ai pris l’habitude de faire ma vaisselle systématiquement après le repas. Du coup, ce n’est plus douloureux : je n’y pense même plus. Dès que j’ai fini mon assiette, je vais dans la cuisine et je nettoie tout.

C’est devenu un réflexe. Je ne me dis plus « arf j’ai pas le courage ». C’est désormais tout aussi naturel que d’éteindre la lumière quand je sors d’une pièce, ou d’appuyer sur la pédale d’embrayage de ma voiture quand je passe une vitesse.

Et c’est ça que vous devez faire : transformer les tâches rébarbatives (et en particulier celles qui reviennent souvent) en habitudes, pour faire disparaître totalement toute trace de pénibilité. J’explique comment vous y prendre dans la fiche action disponible à la fin de cet article.

4 : Découpez vos projets en mini-tâches faciles à accomplir :

Le problème du manque de motivation, c’est que souvent on se concentre sur l’immensité de la tâche à réaliser.

Par exemple, vous devez faire le ménage dans toute votre maison. Cela vous semble énorme, et du coup ça vous décourage, vous démotive.

Alors que si vous découpez ce projet en plein de petits projets – du genre, faire le ménage dans la cuisine, puis dans la salle à manger, puis dans la chambre – et que vous les redécoupez encore –passer l’éponge sur la table, nettoyer le frigo, passer le balais sous le lit – cela devient moins impressionnant. De fait, la tâche « passer l’éponge sur la table » vous paraît beaucoup moins difficile à réaliser que « nettoyer la maison en entier », et vous vous y mettez avec plus de facilité, sans devoir faire appel à une motivation énorme.

L’idée c’est ça : dès qu’un projet vous paraît trop gros, qu’il vous fait peur, découpez le en mini-projets qui vous sembleront plus accessibles et n’entameront pas votre motivation.

Allez plus loin :

Je vous encourage vraiment à tester ces techniques de motivation ! Je parle en connaissance de cause : en étant l’un des gars les plus flemmards que je connaisse, j’arrive à abattre une quantité de travail qui fait halluciner bon nombre de mes proches… et le tout dans un temps record (grâce à des techniques d’organisation dans le même esprit que celles-ci).

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger les documents qui se trouvent ci-dessous.

C’est gratuit, il suffit d’être membre du Club Demain Je Change (l’inscription se fait en 3 clics juste ici).

A vous de jouer !

Jérémy

Devenez ULTRA motivé :
Téléchargez maintenant la méthode complète pour être ultra motivé et réussir tous vos projets !

Motivation extrême : comment accomplir tous vos projets ! Tout est ici !