3 erreurs à éviter absolument pour se faire des amis dès aujourd’hui :

Lisez ceci : comment se faire des amis et en finir une fois pour toutes avec la solitude : Cliquez ici !

Si vous vous sentez seul ou si vous avez envie d’agrandir votre cercle social, alors vous vous êtes déjà demandé comment se faire de nouveaux amis. Pour la plupart des gens, faire des rencontres est quelque chose de compliqué, difficile, et de surtout pas naturel.

Pourtant, rappelez vous quand vous êtiez enfant : la facilité avec laquelle vous alliez vers les autres. Il suffisait de parler cinq minutes avec un autre gamin pour lui dire « tu veux être mon copain ?« .

Voici les 3 plus grosses erreurs que font les gens quand ils veulent se faire de nouveaux amis :

Erreur 1 : oublier la spontanéité

Le problème aujourd’hui, c’est que la plupart des gens tiennent trop à leur image. Depuis tout petit, on leur dit : tiens toi droit, soit sérieux, fais attention à l’impression que tu donnes, etc.

Si je suis d’accord sur le fait qu’il faille faire une bonne première impression aux autres quand on les rencontre, en revanche devenir guindé et perdre en spontanéité est néfaste pour sa vie sociale.

Si vous passez votre temps à réfléchir à comment vous comporter, à vous demander « oui mais si je fais ça, que vont-ils penser de moi ? Quelle image vais-je renvoyer ?« , vous n’allez jamais réussir à accrocher avec personne.

Parce que vous serez un personnage lisse et chiant.

Ce qui rend quelqu’un attachant, c’est justement sa spontanéité, le fait de ne pas trop réfléchir à l’image qu’il renvoie (tout en ayant conscience !).

Essayez pendant quelques jours de réagir comme si vous étiez un enfant, vous verrez le résultat ! (attention, il ne s’agit pas de piquer une colère dans le supermarché pour avoir le dernier bonbon au chocolat hein, vous avez saisi l’idée !). D’une part vous serez plus heureux car vous arrêterez de vous freiner et de vous frustrer sur tout ce qui vous fait envie, et d’autre part la spontanéité et la simplicité que vous dégagerez va vous faire faire de belles rencontres.

Erreur 2 : se mettre trop en avant

L’erreur suivante, c’est celle ci. Quand on se rend compte que l’on a des difficultés à socialiser, à se faire des amis, il se passe un processus dramatique dans notre cerveau. On se dit « mince, je suis nul, je n’arrive pas à montrer que je suis une bonne personne, avec des qualités, etc« .

Une fois que cette pensée vous a traversé l’esprit : c’est foutu.

Parce qu’une fois ça en tête, vous allez vouloir corriger ce défaut… et vous allez agir de manière à vous mettre en avant. A souligner vos qualités. Alors que c’est tout l’inverse qu’il faudrait faire : être subtil et vous mettre en valeur uniquement de manière discrète, sans jamais souligner vos qualités avec vos mots.

L’immense majorité des gens vont donc devenir des vantards, allant même jusqu’à s’attribuer les mérites des autres, pour prouver leurs valeurs auprès d’inconnus. Pire encore, certains vont même aller jusqu’à dévaloriser le peu d’amis qu’ils ont pour se mettre en valeur à leur place.

Sauf que les inconnus en question ne sont pas dupes. Tout le monde reconnait un vantard. Et personne n’a envie de passer du temps avec lui.

Un vantard ne l’est généralement que pour combler un manque dans le regard des autres, dans son estime de soi. Les vrais vantards vaniteux et égocentriques sont très rares.

Retenez donc ceci : si un jour vous vous êtes dit « il faut que je prouve aux gens que je suis une bonne personne« , alors attention à votre comportement en la compagnie d’inconnus, car vous risquez bien de tomber dans le piège de la mise en avant ostentatoire… qui fait fuir tout le monde.

Il existe des techniques pour se mettre en avant subtilement, sans jamais passer pour un vantard, et je les révèle dans mon programme de coaching « Faites des rencontres » : cliquez pour voir.

Erreur 3 : (trop) parler de soi

Généralement, c’est l’étape suivante.

La solitude devient tellement pesante qu’apparaît un besoin irascible de s’exprimer. De parler. D’ouvrir les vannes et de laisser le flots de parole sortir.

C’est plutôt une bonne chose à la base. Sauf que le problème de beaucoup de gens, c’est que les paroles qui sortent ne sont pas adaptées aux rencontres.

Très souvent, les gens qui ont peu de vie sociale vont, dès qu’ils ont l’occasion de discuter avec quelqu’un, se mettre à parler d’eux sans s’arrêter : raconter leur vie, des détails de leurs journées, etc.

Pourquoi ? Parce que d’un côté ils manquent de recul sur leur propre vie et ont besoin de raconter leurs problèmes aux autres pour y voir plus clair (et prendre les autres pour des psys, ce n’est pas un bon moyen de se faire des amis, je vous le garantis !). Et parce que d’un autre côté, ils ont besoin de la validation des autres, de se mettre en avant d’une manière ou d’une autre. Pour eux, monopoliser la parole signifie qu’ils existent, qu’ils sont vivants, et qu’ils méritent de l’attention.

Evidemment, ce type de comportement fait fuir. Mais ça, ils ne le comprennent que trop tard…

Voila les trois erreurs les plus courantes que font les gens qui veulent se faire des amis mais qui échouent systématiquement.

Heureusement, une fois repérée, elles sont assez facile à corriger pour peu que l’on ait une méthode et de la motivation pour s’en sortir.

A vous de jouer maintenant !

Jérémy.

Devenez ULTRA motivé :
Téléchargez maintenant la méthode complète pour être ultra motivé et réussir tous vos projets !

Motivation extrême : comment accomplir tous vos projets ! Tout est ici !