Pourquoi et comment évacuer le mal intérieur

Lisez ceci : la recette du bonheur existe, elle est à télécharger derrière ce lien !

Ca nous arrive tous. Journée de merde au boulot, collègues chiants, temps exécrable, la voiture qui tombe en panne, les factures qui arrivent toutes au même moment, … bref, vous voyez le topo, le genre de journée qu’on aimerait oublier. Ou carrément ne pas vivre du tout. Et la bonne nouvelle, c’est que je vais vous expliquer comment faire pour ne jamais avoir à vivre des journées comme ça 😀 ! Nan, je plaisante, je ne suis pas magicien hein ! On ne peut pas esquiver éternellement les journées de merde.

Et en fait, peut-être que c’est pas plus mal, parce que sinon on accumulerait tellement de choses en nous, qu’on finirait rongé de l’intérieur à se pourrir soi-même la vie. Bref, après cette introduction ultra gaie, je vous propose de passer à la suite de l’article, qui constitue mon réel propos (et le réel intérêt pour vous mes lecteurs adorés).

Mon propos, j’y viens. Donc voila, vous avez vécu une journée de merde, et comme je le disais, on ne peut pas y couper. Par contre, on peut éviter que la journée de merde se répercute sur les moments de la journée qui devraient être super cool, détendus, à passer avec vos proches, à faire la fête ou tout simplement à profiter de la vie, mais que vous vous gâchez parce que vous ressassez les mauvais moments. Allez, reconnaissez le, ça ne vous arrive jamais de raconter votre journée harassante à vos amis, le soir autour d’une bière ? Ca sert à quoi, sérieusement, à part vous faire plaindre ? Parce que, croyez moi, ça ne distrait personne, et surtout pas vous.

En fait, ce besoin de raconter ce genre de chose à ses amis vient tout simplement d’une réaction simple : l’être humain a besoin d’évacuer le mal intérieur. C’est une condition indispensable au bien être et à l’équilibre mental de chacun. Tous les jours, vous vous nourrissez d’événements négatifs et d’événements positifs. Et quand le négatif prend trop souvent le pas sur le positif, votre état mental s’en ressent et vous avez la sensation que rien ne va dans votre vie. Si je fais l’analogie avec la nourriture, c’est un peu comme si vous mangiez chez McDonald un repas sur deux, jamais de fruits ni de légumes. Votre corps un jour va vous faire comprendre que c’est plus que ce qu’il peut endurer et vous allez tomber malade, à cause de vos carences.

Le « soi intérieur », c’est pareil. Si vous n’en prenez pas soin, il va devenir complètement négatif et votre moral s’en ressentira. Tout comme vous devez arrêter de manger du fastfood à longueur de temps pour être en meilleur santé, vous devez évacuer les sentiments négatifs que vous accumulez chaque jour. Pour cela, il n’y a pas de vérité ultime, c’est à chacun de trouver la méthode qui lui convient. Pour mon cas personnel, je sais que le sport est un excellent défouloir, tout comme l’écriture, qui me permet de mettre littéralement à plat mes émotions, que je consigne dans un journal intime par exemple, ou quand je veux pousser un peu plus loin la réflexion, dans des écrits un peu plus travaillés, comme ce blog. Ca peut aussi être la marche en plein air, des promenades, faire une sortie en bateau, bref n’importe quoi qui permet de se vider la tête des émotions négatives pour continuer de positiver et de se rapprocher toujours plus du bonheur et de la vie de ses rêves.

Et vous, quelle est votre technique pour évacuer le mal intérieur ?

Le bonheur est à portée de clic :
Vous avez encore droit gratuitement au pack complet pour vous aider à être plus heureux. Téléchargez tout de suite :
  • Le guide complet 'Les 7 clés du Bonheur' (PDF)
  • Les 3 étapes indispensables pour atteindre le bonheur (guide PDF)
  • Les détails de mon parcours : comment je suis passé de la déprime constante à l'épanouissement personnel (et comment vous allez faire de même)