Communication non-verbale : 6 étapes pour la maîtriser parfaitement

Lisez ceci : comment devenir un leader charismatique et apprendre à se faire respecter ? Plan d'action ici !

Dans cet article, je vais vous expliquer comment apprendre la communication non-verbale et la maîtriser parfaitement, jusqu’à pouvoir obtenir ce que vous voulez des gens simplement en actionnant les bons leviers. Mais avant de rentrer dans les détails, je dois vous faire ce petit rappel important pour bien comprendre ce dont il s’agit.

Savez vous pourquoi la plupart des gens détestent les communications téléphoniques ? Parce qu’ils sentent, inconsciemment, qu’ils sont bridés dans leur expression avec leurs interlocuteurs. Ils sentent qu’ils ne peuvent pas communiquer pleinement, comme dans un dialogue en face à face. Ils savent qu’il manque des données, des informations, dans ce qu’ils transmettent. Pourquoi ? C’est simple : au téléphone, tout passe par les mots exprimés. La seule communication non-verbale est dans le ton de la voix. Tout le reste, le langage corporel, les micro-expressions, tout ça, ça n’existe pas au téléphone.

Pourquoi apprendre la communication non-verbale est important :

A lire absolument : le livre ‘Ces gestes qui vous trahissent‘, de Joseph Messinger pour apprendre la communication non-verbale. C’est un vrai dictionnaire, passionnant de A à Z (et ma bible personnelle pour décoder le langage corporel des gens) !

Ne manquez pas non plus le programme ‘Devenez un leader‘ qui reprend énormément de points de la communication non-verbale pour vous transformer en un leader charismatique !

Les spécialistes s’entendent pour dire que la communication non-verbale représente 70 à 80% du message que l’on transmet à son interlocuteur, dans une conversation ou un échange entre êtres humains.

Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais c’est énorme. Imaginez un instant une conversation dans laquelle on supprime 80% des mots. Ou un livre dont on retire 80% des chapitres. L’importance de la communication non-verbale est à ce point là.

Il y a une seconde chose sur laquelle les spécialistes de la communication sont d’accord : on ne peut pas ne pas communiquer. Cela signifie que votre langage corporel exprime toujours quelque chose, même quand vous essayez de ne rien lui faire communiquer. Même une ‘non-communication’ est une forme de communication. Et elle influera sur votre interlocuteur, qui verra là une posture fermée, avec tout ce que cela envoie comme message.

Si votre objectif est d’apprendre la communication non-verbale, alors vous faites vraiment le bon choix car cela va vous ouvrir énormément de portes. Vous allez être capable d’influencer vos interlocuteurs sans utiliser de mots, de faire passer vos idées en douceur, et surtout vous allez être capable de décoder ce que les gens expriment réellement au-delà de leurs mots. Cela va vous permettre de ‘comprendre‘ les gens, de sentir leurs besoins et de gagner leur confiance rapidement en anticipant ce qu’ils ne savent pas exprimer eux-même par des mots.

La communication non-verbale est comme un second langage. Mieux que ça : c’est un langage qui ne ment pas, car 99% des gens ne se rendent même pas compte de tout ce qu’ils sous-communiquent avec leur corps. Savoir lire le langage du corps, c’est un peu comme lire dans l’esprit des gens, c’est une sorte de super pouvoir (et on devient vite accro), façon The Mentalist (je suis sûr que vous connaissez 🙂 ).

Comment décoder la communication non verbale

Chaque geste, chaque posture, chaque micro-expression envoie des signaux à la personne en face de vous. Un léger haussement de sourcil, un croisement de bras, un mouvement de balancier du pied, tous les gestes que l’on fait sans s’en rendre compte signifient quelques chose, et sont inconsciemment traduit par votre interlocuteur.

D’ailleurs, l’intégralité des êtres humains savent reconnaître les grands signaux de la communication non-verbale. Je ne vais pas vous faire la liste, vous le savez déjà : dans l’immense majorité des cas, un large sourire signifie qu’on se sent bien, le poing serré signifie de la colère, les larmes signifient la tristesse, …

Si vous savez ça, je vais vous rassurer pour la suite : vous êtes capable d’apprendre le langage corporel. Le gros du travail, c’est de réussir à déceler les émotions moins perceptibles, ou moins marquées. Tout le monde remarque quand quelqu’un pique une énorme crise de colère, ce n’est pas compliqué.

Par contre, réussir à repérer les émotions cachés, enfouies, par exemple quand on aborde un sujet sensible pour quelqu’un, ou quand on vexe une personne, ou même savoir si elle est en train de nous mentir, là ça devient plus subtile et nécessite de l’entraînement. Voici comment vous y prendre pour y parvenir.

> Aiguiser son sens de l’observation

La première étape pour apprendre la communication non-verbale consiste à travailler votre sens de l’observation, afin de repérer tous les petits signes d’un sentiment ou d’une émotion quelconque chez vos interlocuteurs. La plupart des signaux envoyés par les gens sont assez subtiles, ce n’est pas forcément facile de connaître l’état émotionnel d’une personne qui a pris l’habitude de cacher ses émotions depuis son entrée dans l’âge adulte.

Vous devez donc être à l’affût des petits signaux. Par exemple, quand vous parlez, observez le visage de la personne, en particulier ses sourcils, qui peuvent marquer de l’étonnement, de la joie, de la colère, etc, en fonction de leurs mouvements ou de leur position. De même, pensez à observer les mains (la personne est-elle en train de se triturer les doigts ? sont-elles posées sur la table ? dans la poche ? etc), la posture générale du corps (fermée ou ouverte), observez aussi les lèvres (notamment les légers rictus de la bouche qui expriment beaucoup de choses également).

Dans le langage du poker, on parle de ‘tells’, pour parler des petits gestes presque invisibles qui décrivent l’état émotionnel du joueur, pour savoir s’il bluffe ou pas. Ce sont ces ‘tells’ que vous devez apprendre à repérer chez les gens, dans la vie de tous les jours, pour décoder leurs émotions, leurs intentions, leurs états intérieurs. Et pour ça, pas de secret, il faut travailler votre sens de l’observation. D’ailleurs le poker est un excellent moyen de le développer (aussi bien pour ‘lire’ les autres, que pour apprendre à maîtriser son propre langage du corps). Si vous êtes débutant dans ce jeu, vous pouvez facilement trouver des pages web qui vous aideront à mieux pratiquer. Ensuite, je vous recommande de trouver un club près de chez vous pour jouer en réel et être confronté directement aux situations d’observations intenses. Vous verrez, il y a quelque chose de vraiment kiffant à percer à jour les émotions des autres 🙂

> Croiser les différentes informations reçues

Gardez en tête que chacun de ces éléments pris hors contexte ne signifie pas forcément grand chose. Quelqu’un qui se touche le nez n’est pas forcément en train de mentir ou de préparer un mauvais coup, il a peut-être tout simplement un truc qui lui chatouille la narine. Par contre, si vous avez un regard fuyant, un contact avec le nez, des gestes de la main un peu trop prononcé, et que c’est couplé avec une certaine tonalité dans la voix, alors oui, vous avez certainement face à vous quelqu’un qui vous ment.

Ce que je veux vous faire comprendre, c’est qu’il ne faut pas tirer des conclusions trop vites. La femme qui se touche les cheveux pour séduire l’homme en face d’elle, c’est un mythe. Cela ne signifie quelque chose que si le reste de son langage corporel communique de l’intérêt pour son interlocuteur (penchée en avant, posture ouverte, langage corporel calqué sur celui qu’elle apprécie, etc).

Dites-vous qu’il faut au moins 2 signes distincts pour pouvoir avoir une idée de l’état émotionnel de la personne en face de vous.

> Se fier à son instinct, à son sixième sens

Il existe des dictionnaires de la communication non-verbale, du langage corporel. Mais il existe quelque chose d’au moins aussi puissant à mon avis : votre sixième sens. Apprenez à écouter votre petite voix au fond de vous, votre instinct, qui vous dit « ce mec est en train de mentir », ou « il ne me croit pas », « je lui ai fait de la peine », etc. A force de travailler à améliorer votre sens de l’observation, vous allez développer une vraie capacité à sentir aussitôt ce que ressent la personne face à vous.

Croyez-moi, vous vous tromperez moins souvent en étant attentif à votre petite voix intérieure qui essaie de vous glisser ses bons conseils, plutôt qu’en vous référant à un quelconque dictionnaire de la communication non-verbale, aussi complet soit-il.

> Pratiquer autant que possible

Une fois que vous en serez là, vous aurez déjà un excellent niveau en décodage du langage du corps. Vous serez capable d’interpréter plus de choses que la plupart des gens, et donc d’être plus subtil dans votre communication avec les gens.

Pour progresser rapidement, vous devez pratiquer en continue. Observez les gens autour de vous, dans les transports en commun, dans les cafés, … Ne perdez pas une miette de toutes les informations qui vous tombent sous les yeux.

Un excellent exercice que je peux vous donner, c’est de mettre un film ou une série que vous aimez bien, et de couper le son. Observez la gestuelle des acteurs, leurs expressions de visage, leurs postures successives. Et essayez de deviner ce qui se passe. De reconnaître les situations. Puis corrigez votre exercice en repassant la même scène avec le son, et voyez si vous étiez tombé juste sur les émotions des personnages. Pour ma part, j’ai fait cet exercice là sur Big Bang Theory mais ça marche avec tout !

D’ailleurs, le conseil que je viens de vous donner doit vous faire tilt : par définition, vous observez des acteurs, qui jouent un rôle, donc qui sont capables de ‘faker’ une émotion en utilisant à la perfection leur langage corporel. Cela signifie notamment que vous aussi, vous pouvez apprendre à vous exprimer à travers la communication non-verbale, en maîtrisant parfaitement ce qui se dégage de votre corps. C’est l’objet de la partie suivante de cet article.

Maîtriser votre communication non-verbale

Après avoir appris à décoder le langage non verbal des gens qui vous entourent, il est indispensable de passer à l’étape suivante du processus : réussir à maîtriser votre propre communication corporelle. Autrement dit, réussir à faire passer de manière inconsciente les messages que vous souhaitez aux gens que vous souhaitez. Ca parait presque de la science fiction quand je le dis comme ça, pourtant c’est ça la réalité. Je vais reprendre l’exemple des acteurs de cinéma, c’est exactement ce qu’ils font : ils utilisent chaque millimètre de leur corps pour transmettre des émotions en vous, quand vous les regardez de l’autre côté de l’écran. C’est balèze, mais ce n’est pas impossible à maîtriser, et de toute façon vous n’avez probablement pas besoin de gagner un oscar 🙂

Voici donc les étapes pour maîtriser votre communication non verbale.

> Prendre conscience de votre langage corporel

Cela nécessite d’être pleinement dans l’instant présent. Vous devez être concentré sur votre corps, ressentir chaque bout de peau, de vos orteils jusqu’au sommet de votre crâne. Si cela vous paraît difficile, je vous recommande de commencer par une pratique régulière de la méditation. Dix minutes par jour suffisent pour réussir à calmer le flot de ses pensées, faire le vide dans sa tête, et être pleinement conscient de toutes les sensations qui traversent notre corps.

Prenez l’habitude, régulièrement, de surprendre votre posture et de vous observer. Comment est-ce que je me tiens ? Quelle tête je fais en ce moment, quand cette personne me parle ? Où sont mes mains ? Qu’est ce que je fais de mes doigts, de mes bras ? Quelle est la position de mes jambes ? Soyez conscient de votre corps, de ce qu’il vous communique à vous-même. Par exemple, dans une conversation embarrassante, il est probable que vos jambes se tournent vers l’extérieur, pour fuir la confrontation. Ou si vous êtes stressé, de vous surprendre à vous triturer les mains ou à bouger frénétiquement vos orteils.

Le fait d’observer votre propre langage du corps et de l’associer à vos émotions vous permettra aussi de vous faire votre propre dictionnaire. Et ensuite, d’être capable de reconnaître des éléments de langage corporel chez les autres, et les associer à leurs propres émotions.

Concrètement, à partir d’aujourd’hui, je vous recommande de procéder comme cela :

  • soyez attentif à vos émotions
  • dès que vous en repérez une, quelle qu’elle soit, observez le langage corporel que vous tenez et notez le dans un calepin
  • répétez le processus pour vous créer votre propre ‘dictionnaire’ personnel de votre communication non-verbale.

Avec le temps, vous aurez en tête toute une liste d’attitude, de comportements, de ‘tells‘, qui se rapportent à vos émotions intérieures. Vous saurez, par exemple, que lors que vous êtes en colère, vous serrez la mâchoire et vos narines s’élargissent légèrement. Et ça sera pareil pour tous les types d’émotion que vous pouvez ressentir au quotidien.

> Corriger votre gestuelle en permanence

Une fois que vous avez pris l’habitude de vous observer et de mettre en parallèle votre langage du corps avec vos émotions internes, il faut passer à l’étape suivante. Elle consiste à corriger ce que vous communiquez vers l’inconscient des gens. Pour cela, on va utiliser deux choses :

  1. Le dictionnaire personnalisé de votre langage du corps, que vous vous êtes constitué dans l’étape précédente, avec le temps.
  2. Les émotions que vous voulez que les autres pensent que vous ressentez (vous suivez ?).

En gros, pour reprendre l’exemple de l’étape précédente, si vous avez envie de faire comprendre à quelqu’un que vous êtes en colère contre lui, serrez la mâchoire, faites un léger gonflement de vos narines, froncez les sourcils, et c’est tout, ne verbalisez pas, le message devrait passer. Vous pouvez même vous entraîner avec des amis pour voir si votre jeu d’acteur suscite des réactions.

Là où ça devient intéressant, c’est dans certaines situations, notamment quand vous devez convaincre des interlocuteurs. Au travail, lors d’un entretien d’embauche, lors d’un rendez-vous amoureux, il vous suffira alors d’adopter la posture et le langage corporel que vous souhaitez pour faire passer le message de votre choix. Par exemple, si vous voulez démontrer à quelqu’un que vous êtes sûr de vous, en fonction de votre dictionnaire personnel, vous pouvez occuper plus d’espace avec vos bras, vous tenir plus droit, regarder la personne dans les yeux, etc. Et tout ça, même si au fond de vous vous crevez de trouille.

En clair, il ne vous reste plus qu’à vous transformer en acteur studio sur demande pour pouvoir utiliser la communication non-verbale à votre avantage.

Et croyez-moi, c’est un outil extrêmement puissant qui vous emmènera bien plus loin que tout ce que vous auriez pu imaginer. En maîtrisant cet art, vous allez :

  • réussir à vous mettre les gens dans la poche en faisant systématiquement une bonne première impression,
  • anticiper les besoins de votre entourage en décelant ce qu’ils ressentent avant même qu’ils ne le verbalisent
  • dégager le charisme nécessaire pour avancer dans votre vie comme vous le souhaitez
  • et beaucoup, beaucoup d’autres avantages que vous découvrirez au fur et à mesure de ce formidable voyage dans le monde de la communication non verbale.

Comment aller plus loin :

Pour aller plus loin, je vous recommande fortement de découvrir toutes les techniques de manipulation à utiliser pour obtenir ce que vous voulez de qui vous voulez (il ne s’agit pas que de la communication non verbale, j’y explique aussi les mots à employer, le ton à utiliser, etc). C’est ultra puissant et ça va vraiment vous passionner. C’est ici.

A très bientôt !

Jérémy.