14 raisons de devenir entrepreneur (et pourquoi ça va changer votre vie) :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

J’ai monté ma boîte il y a un peu plus de 3 ans au moment où j’écris ces lignes. J’ai connu des moments difficiles : au début quand les premiers clients tardent à arriver, et ensuite à intervalles plus ou moins réguliers.

Dans ces moments là, je me dis que j’ai fait la pire connerie de ma vie. Que j’aurais mieux fait de rester tranquillement dans mon CDI de journaliste. C’était certes payé une misère, mais au moins je n’avais pas la même prise de tête, le même stress, les mêmes angoisses quand les clients se font rares ou quand un événement extérieur surgit et dévaste tout sur son passage (je pense au piratage de mon blog de voyage en juin 2014 par exemple, où j’ai même envisagé de tout arrêter).

Mais même quand ces pensées m’assaillent, je me remets vite en selle. Devenir entrepreneur, même si ce n’est pas rose tous les jours, c’est quand même très probablement la meilleure décision que j’ai prise pour améliorer ma qualité de vie.

Voici 14 raisons de devenir entrepreneur :

> Pour être libre de vos horaires

Je ne supportais plus d’avoir un patron qui me dise ‘tu dois être là à 9h’, alors que mon premier rendez-vous de la journée était à 10h30, par exemple. Ou la stupidité de devoir rester jusqu’à 18h au bureau quand le travail est fini à 17h. Devenir entrepreneur m’a permis justement d’être libre de mes horaires. De pouvoir aller faire mes courses le mardi matin quand tout le monde bosse plutôt que le samedi après-midi quand les supermarchés sont pris d’assaut.

> Pour choisir les projets sur lesquels travailler

Ça aussi, ça me tenait à cœur. Dans ma vie de salarié, je me suis souvent retrouvé avec des projets qui ne me plaisaient pas sur les bras. Notamment quand on m’envoyait faire des reportages sur des sujets que je ne connaissais pas (ou pire, qui m’insupportaient). Ou de réaliser des documentaires sur des domaines qui me passaient complètement au dessus de la tête. Aujourd’hui, je choisis les projets sur lesquels je travaille, et je m’assure qu’ils correspondent à quelque chose que j’aime.

> Pour choisir ses collaborateurs

Quand on est salarié, c’est le patron qui choisit les gens qui vont devenir nos collègues. Quand on est patron, c’est nous-même. On peut donc choisir non seulement les personnes les plus compétentes, mais aussi celles avec qui le courant va bien passer. L’objectif c’est quand même de prendre du plaisir à travailler ensemble !

> Pour sélectionner ses partenaires

Même réflexion qu’au dessus, sauf que là il s’agit des autres boîtes. Quand ton boss te dit que pour réaliser tel ou tel type de presta, il faut passer par telle boîte, alors que pourtant ton interlocuteur est un con fini, tu ne peux rien y faire. Quand c’est toi le boss, tu sélectionnes tes partenaires selon tes critères perso, et c’est génial.

> Pour sélectionner et bichonner ses clients

Il s’agit davantage d’un positionnement marketing sur un marché que d’un réel travail de sélection une fois les gens dans la boutique (ou sur votre site web). Mais avoir une prise, même légère, sur les gens qui deviennent vos clients, c’est un vrai bonheur. Parmi mes clients actuels, certains sont devenus de vrais amis. Tandis que je n’ai gardé aucun contact parmi les clients de mes employeurs précédents.

> Pour se débarrasser d’un supérieur incompétent

Dans mon dernier job de salarié, mon boss n’était pas incompétent, mais il avait tendance à se disperser, à se lancer dans plein d’idées en même temps, et il n’en réalisait aucune. Au début je l’admirais pour sa créativité, mais rapidement j’ai compris qu’il ne m’emmènerait jamais très haut : il était incapable de mener un projet à terme. Et je ne me suis pas trompé puisque sa boîte est désormais fermée.

> Pour accomplir un rêve d’enfant

Vous avez toujours rêvé de tenir votre propre boutique ? Vous jouiez à la marchande ou au réparateur de voiture quand vous étiez petit ? Mais aujourd’hui vous avez un job chiant dans un bureau ? Devenir entrepreneur vous permet d’accomplir votre rêve d’enfant. C’est aussi simple que ça : vous pouvez choisir n’importe quel domaine. Tant qu’il y a un potentiel économique, que vous trouvez des clients et qu’ils sont satisfaits, alors tout est possible !

> Pour travailler enfin dans un domaine qui nous passionne

C’est la logique du point précédent : devenir entrepreneur c’est l’opportunité de se lancer dans sa passion. Je mets ma main à couper que 95% des experts comptables ou des contrôleurs de gestion ne le sont pas parce qu’enfant ils adoraient résoudre des problèmes de maths. C’est un boulot ‘par défaut’. Quand on se lance dans le business, on peut vraiment faire ce qui nous plait. Pour ma part, c’est la passion pour les voyages, le développement personnel et l’écriture qui m’ont décidé à me lancer dans la professionnalisation de mes deux blogs (celui-ci que vous connaissez déjà, et Roadcalls pour les voyages).

> Pour augmenter ses revenus

Celle-ci est plus aléatoire, j’en conviens. L’entrepreneur peut potentiellement bien gagner sa vie, mais ce n’est pas systématique. Il peut aussi se retrouver avec quedale à la fin du mois. Mais dans l’absolu, vous devriez quand même vous y retrouver financièrement. Pour ma part, en ayant été payé au SMIC toute ma vie de salarié, je ne pouvais de toute façon que difficilement faire pire (même si les 2 premières années de mon activité je n’ai pas dépassé les 700€ net !).

> Pour être libre de poser ses congés quand on le souhaite

Vous voulez caler des vacances avec vos potes ou votre conjoint ? Vous savez comme moi à quel point c’est galère de négocier les dates de congés avec vos collègues, votre patron, etc. Au moins, quand c’est vous le boss, vous n’avez plus à vous emmerder avec ça : c’est quand vous voulez (même si, croyez moi, vous ne serez jamais vraiment en congés dans votre tête 😉 ).

> Pour avoir le sentiment d’accomplir quelque chose de grandiose

Au-delà de l’aspect pratique et matériel, monter sa boîte c’est aussi se lancer dans l’accomplissement de quelque chose de grand. Quelque chose qui nous dépasse, nous transcende. C’est extrêmement gratifiant pour l’égo !

> Pour laisser une trace

De nombreux entrepreneurs ont l’ambition de laisser une trace. J’ai lu la bio de Steve Jobs récemment, et lui c’était clairement son objectif : révolutionner le monde de l’informatique. Heureusement que pour laisser une trace, il n’y a pas besoin de faire quelque chose d’aussi énorme. Vous pouvez tout simplement laisser une trace dans votre quartier si vous montez une boîte qui créé du lien entre les gens, par exemple.

> Pour le kiff de dire ‘je suis chef d’entreprise’…

… Et de distribuer une carte de visite à votre nom avec le titre qui vous plaît. C’est aussi ça devenir patron : pouvoir se faire des petits kiffs perso, purement inutile, mais tellement bons, de temps en temps !

> Pour prendre un nouveau départ

Parce que s’épanouir dans le salariat, c’est possible, mais c’est à mon avis rare. Quand j’écoute autour de moi mes proches parler de leur boulot, c’est dans 99% du temps pour s’en plaindre. Y’a t-il des salariés heureux ? Peut-être, mais soit ça ne dure pas longtemps, soit ils le feignent pour sauvegarder leur image.

Se lancer dans l’entrepreneuriat, cela a été aussi pour moi l’occasion de prendre un nouveau départ et de continuer ma quête vers le bonheur. Cela sera probablement votre cas aussi.

Partagez cet article si vous avez aimé !

Jérémy.

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Changer de vie est à votre portée :
Pour vous aider à changer de vie, je vous ai préparé les documents suivants. Téléchargez TOUT gratuitement MAINTENANT :
  • 47 idées d'action pour changer sa vie (PDF - 51 pages)
  • Les 7 clés du Bonheur pour devenir la meilleure version de vous-même
  • Mon parcours : comment j'ai plaqué un job et une ville pour changer de vie radicalement, et enfin être heureux