5 bonnes raisons de tout quitter pour devenir son propre patron :

Important : comment changer de vie en 30 jours et prendre enfin un nouveau départ ? Réponse ici !

Vous le savez certainement : en juin 2011, j’ai quitté le monde du salariat. Je me suis fait licencier pour motifs économiques. Le pire, c’est que j’ai appris la nouvelle en recevant un email qui ne m’était pas destiné. Je vous laisse imaginer l’état émotionnel dans lequel je me suis trouvé quand la nouvelle est tombée.

Sauf que très vite, j’ai repris pieds : ce n’était plus seulement un licenciement qui me tombait sur le coin de la figure, mais l’opportunité de prendre un nouveau départ. D’ailleurs, heureusement qu’à l’époque j’étais déjà féru de développement personnel, ça m’a permis de voir le bon côté des choses et d’éviter de sombrer dans la déprime (car plus d’un l’aurait fait en se retrouvant dans ma situation).

Bref, ce jour là, le 15 juin 2011, j’ai serré la pince de mes anciens collaborateurs une dernière fois, j’ai franchi la porte de l’entreprise et j’ai dit au-revoir au salariat.

A l’heure où j’écris cet article, on est en janvier 2014. Il s’est passé pratiquement trois ans depuis mon licenciement, et autant de temps depuis lequel je fais tourner ma petite entreprise individuelle.

Dans cet article, je vous présente 5 bonnes raisons de quitter le monde du salariat pour devenir votre propre patron. Ready ?

1 : pour concrétiser vos projets personnels

Quand on est salarié, on ne travaille que très rarement sur nos propres projets. En fait, le salariat c’est une seule et unique chose : travailler à concrétiser les rêves d’un autre : son patron.

Quitter le salariat et monter sa boîte, c’est aussi s’offrir la possibilité de concrétiser vos projets à VOUS, ceux qui vous tiennent vraiment à coeur, ceux en lesquels vous croyez, ceux que vous reléguez dans un coin de votre tête depuis des années.

2 : pour l’adrénaline de se prendre en main

Etre salarié, c’est confortable. On a sa petite routine, on va au bureau tous les matins, on sait que le lendemain sera à peu près identique à aujourd’hui, bref : rien de nouveau sous le soleil.

Le problème, c’est que vous rêvez probablement d’aventures. D’adrénaline. Vous aimeriez mettre un peu de piquant dans votre vie.

En quittant le salariat et en commençant à travailler sur vos projets à vous, vous allez connaître cette adrénaline : se lancer sans filets, voir ses projets prendre vie, faire vos propres choix, … C’est à la fois excitant et dangereux, mais je vous garantie une chose : avec ce genre d’expérience, vous allez vous sentir plus vivant que jamais !

3 : pour ne plus avoir à prendre les transports tous les matins

embouteillage-cerveau

Ou en tout cas, pour ne plus avoir à le faire en même temps que tout le monde, et à subir la foule aux heures de pointe.

L’avantage d’être son propre patron, c’est qu’on peut travailler aux horaires que l’on souhaite (attention tout de même : sans rigueur vous n’irez nulle part !). Donc, aussi, éviter les transports surpeuplés, ou même carrément travailler depuis chez vous si vous avez une activité qui ne nécessite pas de locaux spécifiques.

Pour ma part, j’écris cet article depuis mon canapé, il est 23H, et j’irai me coucher dans quelques minutes… sans mettre de réveil demain matin !

L’hiver, j’ai pris l’habitude de laisser mes volets ouverts et me réveiller avec le jour, autour de 9h : c’est moins brutal que la sonnerie du portable… Un luxe que ne peuvent se permettre que ceux qui travaillent en indépendant.

4 : pour choisir les gens avec qui vous allez travailler

s-affirmer-au-travail

Le gros avantage d’être son propre patron, c’est que l’on peut choisir nos collaborateurs, nos partenaires, et même nos clients ! En se positionnant sur un marché ou en lançant une procédure de recrutement, c’est NOUS qui sommes maître à bord.

Du coup, pas de problème de collègues relou ou incompétents : si ça arrive, vous serez le seul à blâmer.

Dans tous les cas, c’est beaucoup plus sympa de choisir avec qui on va faire affaire, plutôt que devoir subir Martine de la compta qui raconte sa vie à longueur de temps, ou Roger qui n’a que le foot comme sujet de conversation (et encore, ça c’est quand ça se passe bien).

5 : pour apporter sa contribution à la société

L’une des raisons qui m’a fait monter ma propre entreprise plutôt que continuer de bosser comme salarié, c’est que je voulais apporter ma pierre à l’édifice. Avoir le sentiment d’être vraiment utile, en aidant les gens à travers mon activité de coaching. Cette utilité là, je l’ai cherché longtemps quand j’étais journaliste… et impossible de la trouver.

Pour ma part, je sais que c’est un élément important, voir primordial : savoir que mon travail est utile aux autres. Ca peut paraître idiot ou gnangnan, mais en tant que salarié, j’avais l’impression d’être un pion au service d’un inconnu. Là, je sais ce que je fais, et je sais POURQUOI je le fais. La différence est énorme.

Et vous, vous vous sentez de devenir votre propre patron ?

Des bonnes raisons de quitter le salariat pour devenir indépendant, je pourrais vous en citer des tas. Notamment le fait de faire des rencontres extraordinaires : j’ai eu l’occasion de prendre des verres avec des lecteurs et des clients, ça a toujours été des rencontres passionnantes et enrichissantes. Certains d’entre vous sont même devenus des amis que je vois régulièrement. Et ça, dans un job de salarié, c’est loin d’être commun !

Bref, si vous voulez changer de vie et prendre votre destin professionnel en main, c’est maintenant ! Cela ne sera pas facile, mais le jeu en vaut la chandelle !

A vous de jouer !

Jérémy.

Changer de vie est à votre portée :
Pour vous aider à changer de vie, je vous ai préparé les documents suivants. Téléchargez TOUT gratuitement MAINTENANT :
  • 47 idées d'action pour changer sa vie (PDF - 51 pages)
  • Les 7 clés du Bonheur pour devenir la meilleure version de vous-même
  • Mon parcours : comment j'ai plaqué un job et une ville pour changer de vie radicalement, et enfin être heureux