L’argent est-il plus précieux que le temps ?

Lisez ceci : la recette du bonheur existe, elle est à télécharger derrière ce lien !

Cet article est rédigé par Edwige du blog Sobienetre. Ce blog sur le thème du bien-être présente des petites astuces pour être bien dans son quotidien. Elle aborde également des sujets liés au développement personnel pour être bien dans sa vie. Je lui laisse la plume.

Je connais beaucoup de personnes qui gagnent bien leur vie pécuniairement parlant. Mais qui n’ont aucun temps de disponible.

On peut se demander alors ce qui est le plus précieux, le temps ou l’argent ?

Pour vous raconter un peu ma vie, je suis une employée surqualifiée.

En effet, j’ai fait des études supérieures pendant 5 ans qui m’ont permis d’avoir de beaux diplômes et certaines compétences.

Mais les études n’ont pas été la partie la plus dure. Le plus dur a été de se rendre compte ce à quoi me destinaient mes diplômes. Je ne parle pas du secteur d’activité que j’avais choisit en faisant ces études, mais du rythme de travail et de la pression qu’impliquait un poste de cadre.

Comment ne pas se sentir complètement happé par son travail quand on y passe 10h par jour (voir plus) et que l’on revient véritablement lessivé par l’intensité et le stress de la journée. Le fameux « métro-boulot-dodo » prend alors tout son sens. On ne vit plus que pour travailler et on a même plus le temps de dépenser l’argent pour lequel on travaille tant !

J’ai mené pendant un moment cette vie et j’ai pu constater cet état de fait auprès de mes collègues et amis. J’ai pu échanger avec ces personnes qui travaillaient ainsi depuis des années et qui avaient une grande maison et un grand jardin dont elles ne profitaient même pas faute de temps. Qui avaient de beaux enfants qui préféraient la présence de leur nounou à celle de leurs parents. Qui se mettaient une pression terrible pour assurer au travail et finissaient par s’en rendre malade.

Et là j’ai commencé à me poser des questions :

Un statut de salarié (avec une paie aussi haute soit-elle) vaut-il de sacrifier sa vie ?

L’argent est-il plus précieux que le temps ?

Comment peut-on se réaliser personnellement dans un schéma comme celui-là ?

N’est-ce pas là la nouvelle forme d’exploitation moderne ?

Je ne dénigre pas ce statut, car certaines personnes s’y réalisent parfaitement. Mais ce n’est pas le fait d’aimer son travail qui va changer le fait que l’on y dépense tout son temps ainsi que toute son énergie. Le constat est là !

On allant sur les blogs on peut constater que beaucoup de trentenaires, voir de quadra se pose de plus en plus souvent ces questions et ne souhaitent plus consacrer leur vie au travail (en tout cas pas au travail de salarié).

Quelles sont les alternatives ?

On peut très bien envisager de devenir indépendant ou tout simplement de changer de travail pour gagner en temps.

Dans les deux cas, je vous conseille vraiment d’être un employé surqualifié.

Je m’explique : que vous souhaitiez devenir indépendant ou juste vous adonner à vos passions, il faut vous dégager du temps. C’est la clé.

Être salarié à de gros avantages qui sont la sécurité de l’emploi et un salaire minimum. Profitez de ces avantages sans en avoir les inconvénients. Choisissez un poste en dessous de vos qualifications qui bien sûr paiera moins, mais qui vous libèrera du temps.

Vous aurez ainsi plus de temps, moins de pression, car le poste sera facilement réalisable avec vos qualifications. Et vous réaliserez le travail plus rapidement (mais gardez-vous bien de le signaler, le temps disponible au travail est aussi un avantage).

Résultat vous avez tout !

Vous pouvez profiter de l’aspect social de votre travail en prenant le temps d’échanger avec vos collègues.

Vous réalisez sans stress un travail bien fait et vous avez même le temps de développer des méthodes de travail pour améliorer le résultat ou rentabiliser le temps d’exécution.

Vous êtes apprécié par votre hiérarchie.

Vous disposez d’un temps pour vous, même au travail.

Vous n’est plus stressé dans votre vie.

Vous avez du temps une fois rentré chez vous.

Vous avez le temps et la tranquillité d’esprit pour réaliser vos objectifs (personnels ou pour une future activité indépendante).

Vous avez la sécurité de l’emploi.

Et bien sur un salaire qui tombe automatiquement chaque fin de mois.

Une baisse de salaire ne vaut-elle pas le coup pour bénéficier de tous ces avantages. Et encore la baisse est transitoire si vous voulez développer votre propre business.

 

Ou préférez-vous vous vendre pour 40 000 euros par an tout le reste de votre vie…

De plus, avec le marché du travail actuel, vous avez plus de chance de décrocher un poste en dessous de vos qualifications.

Mais surtout, ne présentez pas vos réelles intentions. Vous imaginez un peu le tableau :

« Bonjour je veux ce poste pour être pénard, toucher un salaire fixe et discuter à la machine à café… ».

Cachez aussi vos diplômes. Votre employeur ne doit pas avoir l’impression de recruter une personne surqualifiée. Les employeurs sentent l’arnaque. Ils vont se dire que pour vous ce poste est juste une transition et que vous allez les lâcher du jour au lendemain pour un meilleur poste. Ou pire ils vont vous prendre, mais dans l’objectif de vous exploiter pour le prix d’un salarié lambda !

Mettez dans votre CV juste les diplômes qu’il faut en fonction de l’offre. De toute façon, c’est à l’entretien que vous ferez la différence.

Une fois en poste, faites du bon travail, mais sans en rajouter. Laissez toujours votre hiérarchique penser qu’il est plus intelligent que vous. Dans le monde du salariat, il vaut mieux être sous-estimé que surexploité !

Pour conclure

À la question est-ce le temps ou l’argent qui est le plus précieux, la réponse n’est pas tranchée. C’est l’équilibre entre les deux qui permet de vivre une vie choisie et épanouie.

Le bonheur est à portée de clic :
Vous avez encore droit gratuitement au pack complet pour vous aider à être plus heureux. Téléchargez tout de suite :
  • Le guide complet 'Les 7 clés du Bonheur' (PDF)
  • Les 3 étapes indispensables pour atteindre le bonheur (guide PDF)
  • Les détails de mon parcours : comment je suis passé de la déprime constante à l'épanouissement personnel (et comment vous allez faire de même)