3 destinations originales pour apprendre l’anglais :

suede

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que j’ai rendu les clés de mon dernier appartement français il y a plus d’un an, et que je vis désormais sur la route. Je viens de quitter la Hongrie pour faire une petite étape en France, avant de repartir pour une nouvelle destination (que je n’ai toujours pas décidé, soit dit en passant).

Bref, depuis que je suis devenu digital-nomade (pour employer l’expression consacrée), j’ai aussi changé la langue dans laquelle je m’exprime. Ca parait logique, mais à moins de ne voyager qu’en France, j’utilise beaucoup plus souvent l’anglais que ma langue maternelle.

Je reçois régulièrement des mails de gens qui me disent vouloir faire pareil : tout plaquer et partir sur la route. Et le blocage qui revient le plus souvent, c’est celui de la langue. Le fait de ne pas parler anglais.

Je l’ai déjà dit, mais je considère que parler anglais aujourd’hui c’est un élément indispensable pour son développement personnel (notamment pour l’évolution de sa carrière). Voici donc 3 destinations originales (et intéressantes !) pour apprendre l’anglais. L’idée, c’est de joindre l’utile à l’agréable en choisissant un voyage linguistique d’anglais qui permette également de s’épanouir à côté, dans un cadre sympa.

Voici les destinations possibles :

1/ La Scandinavie :


J’ai passé l’été 2012 en Suède, à la base pour apprendre le suédois. Mais les scandinaves sont tellement doués pour les langues qu’en réalité, j’ai surtout parlé anglais. Un ami qui suit actuellement des cours de suédois dans une école de langues de Göteborg m’a raconté avoir le même problème : dès qu’il sort de cours, il a un mal fou à parler suédois avec les locaux dans leur propre langue. Ils switchent systématiquement en anglais.

La Suède, c’est l’idéal pour apprendre… l’anglais !

2/ Les Caraïbes :


La plupart des destinations caribéennes sont anglophones. En plus de ça, vous serez sous le soleil, dans un cadre paradisiaque. C’est quand même plus sympa de siroter des cocktails sur les plages de Nassau, Bahamas, plutôt que de subir le froid et la grisaille londonnienne non ?

3/ L’Australie :


Depuis que je voyage, j’ai rencontré à peu près toutes les sortes d’anglophones possibles. De l’américain qui ne fait aucun effort pour articuler au népalais qui tente de battre le record de fautes de grammaire par phrase. Je les comprends tous. Tous sauf un : les australiens. Je suis complètement hermétique à leur accent. A chaque fois que j’entends un australien parler, je ne comprends rien. Je n’ai aucune idée pourquoi, mais ce que je sais c’est que ça me frustre.

Une immersion linguistique sur l’île continent pourrait être à prévoir, histoire que je me fasse à leur anglais incompréhensible.

Et si vous deviez choisir une destination pour apprendre l’anglais ça serait laquelle ?