Séjour linguistique en Espagne : pourquoi je suis reparti (encore !)

grenade

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Bon, vous commencez à me connaître : j’ai la bougeotte. Je suis incapable de rester en place. En juin dernier, j’emménageais en Suède, dans la belle ville de Göteborg. J’y ai passé un été fantastique. J’y ai fait plein de rencontres formidables et je me suis créé des souvenirs qui me permettront de passer mes vieux jours sereinement, en ayant accompli mon rêve : vivre en Suède.

Il y a juste un petit détail.

Je n’ai pas appris le suédois. C’était un de mes objectifs en arrivant sur place, et je ne l’ai pas tenu.

Pourtant j’étais motivé, vraiment. Le suédois est une langue magique, mélodieuse, chantante. Rien à voir avec le cliché des langues germaniques gutturales. En fait, le suédois ressemble à un mélange d’anglais et d’allemand… parlé avec un accent italien.

Ok ça paraît bizarre dit comme ça, mais c’est vraiment beau. Ecoutez un morceau de la chanteuse suédoise Veronica Maggio sur Youtube, vous verrez !

Bref, donc je n’ai pas appris le suédois. Probablement plusieurs raisons à cela : la principale étant que là-bas, tout le monde parle parfaitement anglais. Pire, ils sont ravis de le faire dès que l’occasion se présente.

Du coup, à chaque fois que j’engageais la discussion avec un local dans sa langue maternelle, il me répondait instantanément en anglais. J’avais beau essayé de continuer la discussion en suédois, j’étais vite limité en vocabulaire. Et finalement, on se retrouvait à discuter dans la langue de Shakespeare dans les minutes qui suivaient.

En clair, en suédois, j’ai tout juste les bases, rien de plus.

Mais je veux parler une troisième langue. L’anglais c’est bon, je gère. Je ne suis pas bilingue mais je suis fluent. Cette langue n’est plus un défi pour moi. Et j’aime avoir des défis.

Alors j’ai décidé de repartir pour un séjour long, mais en Espagne cette fois.

Pourquoi l’Espagne ? Parce qu’il commençait à faire froid et à pleuvoir tout le temps sur Göteborg, et que j’avais envie de soleil.

J’ai donc posé mes valises à Grenade, en Andalousie. Au pied de la Sierra Nevada.

Moi qui ai toujours vécu au bord de la mer, ça me fait bizarre de me réveiller et d’apercevoir les grands sommets des montagnes enneigées.

Et la seconde raison qui me fait choisir l’Espagne, c’est qu’au moins ici je ne pourrais pas parler anglais. Les espagnols sont nullissimes en langues étrangères. C’est impressionnant. Même les jeunes ont du mal à parler autre chose que leur propre langue (enfin, je crois qu’en France on n’est pas beaucoup mieux, remarque).

J’ai appris l’espagnol à l’école, j’ai même cartonné au bac, mais je pense qu’aujourd’hui, je suis meilleur en suédois. C’est dire si y’a du boulot.

Du coup je n’ai pas le choix ; si je veux demander mon chemin, ça sera en espagnol. Si je veux discuter avec des gens dans les bars, ça sera en espagnol. Si je regarde un film à la télé, ça sera en espagnol (en Suède ils les passent tous en VO, autant vous dire que j’ai pas vu beaucoup de films en suédois !). En clair, je vais me faire une véritable immersion linguistique.

Je ne sais pas combien de temps je vais rester à Grenade, mais ce qui est sûr, c’est que quand j’en partirais, je saurais au minimum tenir un conversation courante en espagnol. Parce que cette fois, je ne me laisse pas le choix.

Et vous, ça vous tenterait une expatriation linguistique ?

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !