« Il ne m’arrive que des emmerdes… » : ma réponse à Camille :

Important : comment changer de vie en 30 jours et prendre enfin un nouveau départ ? Réponse ici !

Cette semaine, j’ai reçu un mail d’une lectrice qui m’a demandé conseil sur sa situation. Elle semblait avoir tout pour être heureuse, a décidé de changer de vie, et puis finalement… la tuile tombe. Les emmerdes.

Découvrez son mail et ma réponse ici.

Et vous comment auriez-vous réagit à sa place ?

Comment faire face aux échecs ?

Le message de Camille (prénom modifié) :

« Bonjour Jérémy,

Tout d’abord, je voulais te féliciter pour ton site, pour ces articles très intéressants, et et surtout je te félicite d’avoir décidé de changer ta vie.

Ton e-mail est très intéressant (note de Jérémy : elle répondait à l’un des articles inédits auquel ont droit les abonnés à ma newsletter, pour vous inscrire le formulaire est au dessus) et m’a donné envie de te demander des conseils sur ma situation

Le développement personnel, la pensée positive, je pratique depuis maintenant 2 ans. J’ai changé radicalement de vie moi aussi… il m’a fallu des années pour prendre cette décision et cela a été très douloureux, tant pour moi que pour les personnes que cela impliquait.

Pour te situer le contexte, ce qui me rendait le plus malheureuse, c’était ma situation professionnelle. Depuis 2006, je travaillais essentiellement en intérim car je me lasse vite dans un emploi, j’avais quitté mon CDI et j’étais heureuse comme ça… du moins je le croyais, car d’autres soucis se sont greffés ensuite.
Je suis trèèèèès créative, je m’intéresse à énormément de choses, j’ai une imagination débordante, j’adore rire, m’amuser, m’émerveiller pour un rien… et rester enfermée dans un bureau me rend malheureuse.

J’avais un projet fabuleux avec une amie, celui de monter notre entreprise. Le hic, c’est que l’amie en question était partie vivre à l’autre bout de la Terre, sur une île magnifique…

J’aurai très bien pu la suivre, monter notre entreprise là-bas (où il y avait un réel potentiel, plutôt que d’être noyée dans la masse en France), mais…

Je venais de me marier ! Et d’acheter une maison ! J’étais en couple depuis des années avec mon mari, qui lui n’a pas du tout la fibre voyageuse et aventurière…
Une année, je suis allée rendre visite à mon amie sur son île paradisiaque. Toute seule, mon mari n’avait pas du tout envie d’y aller et ne voyait pas d’un très bon oeil que je parte quand même en voyage !

L’heure de faire un choix…

Là-bas j’ai eu un coup de foudre pour le pays… pour les gens… je m’y voyais vraiment, avec mon amie, et notre entreprise !

Mais il fallait faire le choix entre ce rêve, et ma vie auprès de mon mari dans notre belle maison…

J’ai alors commencé à m’intéresser à la pensée positive, à la loi de l’attraction, j’ai lu des livres sur le développement personnel, parcouru des blogs et des forums… Je voulais que ma vie change, que je trouve une solution à cette situation casse-tête qui me faisait souffrir !

Et puis, quelque part, j’ai été exaucée… mais à quel prix !!!!!! Quelques mois plus tard, il s’est produit un drame horrible dans mon entourage, qui m’a fait prendre conscience de la fragilité de la vie. Et mon mari ne m’a pas soutenue… englué dans sa routine, trop centré sur lui-même pour s’occuper de sa femme qui était en plein deuil et complètement détruite…

Je voulais que ma vie change, et bien j’ai été servie… Ce drame m’a permis d’ouvrir les yeux sur mon couple… j’ai décidé de partir… de sacrifier ce mariage, cette vie de couple qui m’ennuyait… je culpabilisais énormément…

Et à partir de là, toutes les portes se sont ouvertes toutes seules. Mon projet d’entreprise s’est monté, mon associée et moi avons rencontré les bonnes personnes par hasard, « comme par magie » je pourrai dire ! C’est comme si tout me poussait à partir au bout du monde réaliser mon rêve !

Et je l’ai fait. Cela a demandé 1 an et demi de préparation mais je l’ai fait. J’ai finalement quitté la France pour les eaux turquoises du Pacifique Sud et j’ai monté mon entreprise avec mon amie.

Tout allait bien jusqu’au jour où…

Sauf que ça a été progressivement la dégringolade…

L’entreprise en elle-même a été un succès, on travaillait comme des folles, le jour, la nuit, 7 jours sur 7.

Les gens nous félicitaient pour nous être lancées, on vendait nos produits comme des petits pains… mais à côté de ça, nous avons cumulé les galères : argent, santé, moteur de la voiture HS, puis nous avons eu des soucis avec nos fournisseurs qui ne voulaient plus suivre (on leur donnait trop de travail d’un coup ! Ahhh, la nonchalence des îles !!!), plein de petites « poisses » diverses qui ont fait que progressivement on s’est retrouvées coincées financièrement, alors qu’on VENDAIT bien !!!!!!! La vie étant extrêmement chère là-bas, nous avons du prendre une décision… et finalement nous sommes rentrées en France temporairement, avec le projet de repartir nous installer ailleurs.

La question que je me pose est : POURQUOI ???? Pourquoi tout s’est cassé la figure comme ça alors que depuis 2 ans, tout allait parfaitement bien ? Les portes s’ouvraient d’elles-mêmes devant nous ! Nous y croyions à fond ! Nous étions positives, prêtes à tous les sacrifices pour réussir (on a même sacrifié plusieurs fois notre budget nourriture…), alors pourquoi mon chemin m’a-t-il amenée jusqu’au bout du monde pour finalement me faire rentrer en France au bout d’un an ?

Cette aventure a été merveilleuse et je ne regrette pas du tout d’avoir fait ce choix de vie, mais j’ai l’impression que quelque chose m’échappe, « tout ça pour ça » je dirais… et le pire, c’est que l’entreprise n’a pas du tout été un échec commercial ! C’est incompréhensible !

Si tu peux me donner ton avis sur la question, j’en serai ravie car pour moi c’est le flou total !

J’ai beau repartir dans quelques mois vers un autre pays, je ne comprends pas ce que je dois tirer de cette expérience… je le vis comme une punition, comme si je « repartais de zéro »…

Je te remercie d’avance et j’ai hâte de connaître ton avis !

Bonne soirée Jérémy,

Camille. »

_________________________________________________________

Ma réponse à Camille :

Waouh, Camille, attends ! Tu te rends compte de ce que tu as fait ? C’est absolument fantastique !

Si on récapitule :

– tu en avais marre de ton job en CDI, tu as démissionné.
– tu rêvais de monter ton entreprise avec une amie : tu l’as fait
– tu rêvais de quitter la France et t’installer dans les îles : tu l’as fait

Tout ce qui te tenait à coeur, tu l’as accompli. A force de persévérance, de batailles, et de sacrifices aussi, effectivement. Mais tu le sais aussi bien que moi, on n’a jamais rien sans rien.

Ceci dit, je crois qu’il y a deux choses que tu as oubliées.

La première, c’est que l’échec est une composante du développement personnel.


On essaie, on se plante. On prend notre vie en main, parfois ça marche, parfois ça ne marche pas. Dans 99% des cas, c’est un peu entre les deux. Tout n’est pas tout blanc ou tout noir, mais plutôt en nuance de gris.

Tu as connu des victoires, des défaites, des douleurs, des joies, des peines. Tu vis ta vie. Tu la maîtrises. Tu as choisis de quitter cet homme, de monter ta boîte, de partir à l’autre bout du monde. Tu as été plus loin dans tes rêves que 99,999% des habitants de cette planète.

Se planter fait partie du processus de la réussite

Nombreux sont les entrepreneurs (au sens très large du terme, à savoir les gens qui agissent, et pas qui subissent) à se planter. Tous sont passés par là. Et ce n’est qu’une question de temps avant que ça n’arrive à ceux qui ont évité les tuiles jusqu’ici.

Je prends souvent le même exemple : celui de Lionel Messi, le footballeur. Il a été refusé dans des dizaines de clubs avant de rejoindre le FC Barcelone. La raison ? Sa petite taille. Aujourd’hui, c’est probablement le meilleur footballeur de tous les temps.

Les Beatles se sont fait jeter de plusieurs maisons de disques à cause de leur style provocateur, avant de s’imposer comme LE groupe qui a révolutionné la musique du 20e siècle.

A une toute autre échelle, Kyan Khojandi, l’acteur de la série « Bref », a passé ses dernières années à faire du stand-up dans des cafés au trois-quarts vides avant de connaître le succès sur Canal +. Succès tout relatif puisque sa série est désormais terminée… et qu’il galère à nouveau.

Bref, ce que je veux dire, c’est que l’échec est un élément à prendre en compte dans le développement personnel : il ne doit pas t’arrêter, mais te donner des ailes et une motivation encore plus grande pour persévérer dans tes projets.

Un chemin qui ne se termine jamais (ou presque)

La seconde, c’est que le chemin est long, et surtout qu’il n’a pas de fin. La vie, ce n’est pas : « je fais des erreurs jusqu’à trouver la voie royale sur laquelle je n’aurais qu’à me reposer en attendant la mort« . Non. Même les Ferrari tombent en panne.

Même quand tu auras l’impression d’avoir tout mis sur des roulettes, des éléments extérieurs vont venir chambouler tes plans. En bien, en mal, peu importe. Tu ne maîtriseras jamais tout. Tu n’auras jamais un petit bonhomme qui se pointera devant toi avec un panneau « Bravo, vous avez gagné« . Ni avec « game over« , d’ailleurs. Il faudra continuer à jouer. Et tant que tu joueras, tu prendras le risque de connaître des échecs. Des petits, ou des grands. Qui auront une incidence sur la suite de ton parcours, ou qui n’en auront pas. Mais tu en connaîtras. C’est ce que tu as expérimenté là.

La vie a une fin. Les objectifs peuvent en avoir une également, mais une fois atteint on s’en fixe d’autres. Pourquoi ? Parce que vivre sans but, ce n’est pas vivre. La preuve, après cet échec, tu repars quand même à l’aventure.

Profite du chemin. Profite de ta vie telle qu’elle est, telle que tu te l’es offerte. Ton entreprise s’est cassée la gueule : relève un nouveau défi. Tu l’as fait une fois, rien ne t’empêche de le refaire. Ou de créer quelque chose de radicalement différent, d’ailleurs.

Tu as l’air d’avoir une volonté de fer. Tu as du talent, de l’énergie. Peut-être un peu de fragilité émotionnelle, mais qui n’en a pas ?

D’ailleurs, au fond, que ton entreprise marche ou que tu aies dû l’arrêter, quelle est la différence ? L’important, c’est que tu t’éclates, que tu sois heureuse, que tu bosses sur des projets qui te passionnent, entourée des gens que tu aimes.

Profite du chemin, Camille. C’est ça qui compte. Pas la fin.

Jérémy.

 

Changer de vie est à votre portée :
Pour vous aider à changer de vie, je vous ai préparé les documents suivants. Téléchargez TOUT gratuitement MAINTENANT :
  • 47 idées d'action pour changer sa vie (PDF - 51 pages)
  • Les 7 clés du Bonheur pour devenir la meilleure version de vous-même
  • Mon parcours : comment j'ai plaqué un job et une ville pour changer de vie radicalement, et enfin être heureux