UXDE dot Net Wordpress Themes

3 fausses excuses qui vous empêchent de vivre la vie de vos rêves

in Style de vie, _changer / 17 Comments
Dans 11 minutes 11 secondes, l'accès gratuit aux documents suivants sera définitivement retiré. Téléchargez tout maintenant :


NOUVEAU : écoutez le podcast de cet article ICI :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

On me dit toujours « waouh moi aussi j’aimerais faire ça, monter ma boîte, voyager, etre indépendant, mais je peux pas à cause de ceci, cela, etc« .

Ce sont des excuses.

Des excuses qui sont en train de vous GACHER la vie !

Petit récapitulatif des trois excuses que j’entends le plus souvent :

Excuse numéro 1 : l’argent

Changer de vie, je l’ai fait, je suis en train de le faire, et franchement, je n’ai rien de plus que vous.

Je suis d’origine particulièrement modeste, je ne suis ni surdiplômé ni surdoué, mon premier boulot était rémunéré au SMIC, mon second à peine plus.

L’argent n’est pas une excuse. Etre heureux et profiter de la vie ce n’est pas une question d’argent, c’est une question d’état d’esprit avant tout.

C’est sûr qu’avoir un compte en banque bien garni, ça doit aider. Pour sortir, pour aller au restau, au ciné, etc. Certes. Mais perso, je m’en passe. Je ne suis pas dépensier, je préfère vivre des expériences, faire des rencontres, sortir de ma zone de confort. C’est ma philosophie de vie, et, coup de chance, elle ne coûte rien ou presque.

Excuse numéro 2 : la peur du danger

Avec le recul, je me rends compte que j’ai été dans pas mal de pays. A à peine 25 ans, j’ai visité plus de destinations différentes que la plupart des gens que je cotoie de près ou de loin, quel que soit leur âge.

Et je ne me suis jamais senti en danger nul part (sauf une fois où je me suis retrouvé dans la banlieue de Copenhague, de nuit, à attendre l’arrivée de l’amie qui devait m’héberger, où je me suis fait une petite frayeur tout seul, mais je vous raconterai ça si un jour j’ouvre un blog de voyage :) ).

Alors on me dira « oui, mais t’es un mec, ça change tout« . C’est vrai. Mais ça n’empêche que si quelqu’un avait voulu m’embêter sérieusement, il l’aurait fait. Sauf que ce n’est jamais arrivé.

99% de la population mondiale ne rêve que d’une chose : pouvoir regarder TF1 -ou son équivalent local- peinard, tranquille, sans personne pour l’emmerder. C’est vrai en France, en Espagne, au Népal, au Brésil ou n’importe où.

Evitez les quartiers à rique, évitez les signes ostentatoires de richesse ou de provocation (les touristes qui se plaignent d’agression sont ceux qui se promènent en short à fleurs et le Canon X7 autour du cou dans les favelas de Colombie, cherchez l’erreur), et tout se passera bien, partout où vous irez.

Ca ne veut pas dire qu’il ne vous arrivera rien, ça veut juste dire que vous avez autant de chance de vous faire agresser sur le parking d’Auchan quand vous faîtes vos courses le samedi matin, qu’à la sortie d’une discothèque de Kathmandou, au Népal.

Soit, environ 0,001%.

Excuse numéro 3 : le temps

C’est peut-être la pire excuse. Le manque de temps.

D’après tout un tas d’études, les français passent plus de 3 heures par jour devant la télévision (je n’ai plus le chiffre précis, mais c’est absolument énorme).

Vous manquez de temps pour réaliser vos projets ? Revendez votre télévision. C’est aussi simple que ça.

Le temps est l’aspect le plus important de votre vie : vous ne savez pas combien il vous en reste avant la fin de la partie.

Je ne vous le souhaite pas, mais votre vie peut s’arrêter à tout moment. Ca serait quand même dommage de mourir sans avoir réalisé la moitié des choses qui vous fait envie depuis que vous êtes petit, non ?

L’excuse du manque de temps est, comme les deux autres, une fausse excuse. Qui cache peut-être des peurs plus profondes, comme la peur du danger, de l’inconnu, de bousculer ses repères.

N’attendez pas qu’il soit trop tard pour vivre la vie de vos rêves ! C’est maintenant qu’il faut s’y mettre !

Jérémy.

Important : les documents complémentaires à cet article sont à télécharger ci-dessous. Dans 11 minutes 11 secondes, l'accès gratuit aux documents suivants sera définitivement retiré. Téléchargez tout maintenant :