S’affirmer dans ses relations aux autres… grâce à un conte pour enfants !

Important ! Lisez ceci : Les 5 clés pour vaincre sa timidité et vivre une vie en pleine confiance ! Cliquez ici pour voir l'article !

Cet article a été écrit par Jean-Yves, auteur du blog Potiondevie.

Si le titre de cet article vous a intrigué, c’est peut-être parce qu’il n’y a, à priori aucun rapport entre les contes pour enfants et l’art de s’affirmer pour (entre autre) changer de vie.

Pourtant, vous allez rapidement voir où je veux en venir, et surtout voir comment vous allez imposer votre réalité, que vous soyez timide, que vous ayez l’impression d’être peu écouté(e), ou que vous deviez tout simplement manager une équipe.

Vous avez besoin d’un charisme et d’une personnalité qui donne envie de vous suivre.

Et paf paf paf le loup…

La pub des produits laitiers m’énerve au plus haut point. On y voit trois personnages censés représenter les produits laitiers combattre le grand méchant loup.

Et paf paf paf le loup…

Des fois, vous l’avez dans votre mémoire à court terme même quelques heures après avoir éteint la télé. Un peu comme les musiques entêtantes mais pas vraiment belles.

En fait, cette pub est tirée d’un conte pour enfants : Les trois petits cochons.

Et c’est avec ce conte que je vais véhiculer la technique que j’ai utilisé il y a des années pour être plus écouté, plus suivi, et que mes arguments passent mieux (Le truc marrant c’est que mes arguments en eux-mêmes n’ont jamais changé ! C’est juste ma façon d’être qui a évolué)

Les trois petits cochons appliqués à la communication

Petit résumé de ce conte : Un grand méchant loup veut manger les trois petits cochons du pré d’à côté.
Pour se protéger, ceux-ci bâtissent des maisons dans lesquelles ils pourront se réfugier lors de l’arrivée du loup dans les parages.

Le premier choisit de construire sa maison en paille, parce que c’est plus facile.

Le deuxième choisit de construire sa maison en bois, parce que c’est plus solide mais plus long.

Le dernier enfin choisit de construire sa maison en pierre. Matériau le plus solide, mais aussi le plus long à mettre en place.

Les cochons bâtissent leur maison, et le loup arrive un jour. Devant la maison du premier cochon (celui qui a bâti sa maison en paille), il gonfle ses poumons et souffle sur les pailles. Celles-ci s’envolent sans difficulté. Le petit cochon meurt.

Ensuite, le loup se dirige vers la deuxième maison. Celle-ci est en bois, mais le loup a un souffle hors du commun (c’est un conte pour enfants ne l’oubliez pas !) et à force de souffler, la maison en bois finit par s’effondrer. Le deuxième cochon finit par être mangé lui aussi.

Par contre, le loup ne peut rien faire face à la maison en pierre du troisième cochon ! Ainsi, celui-ci est sauvé et protégé contre le loup.

Le petit cochon c’est vous, le loup c’est vos interlocuteurs hostiles et l’air soufflé, c’est l’environnement, les arguments, la persuasion, l’influence, le stress etc.

Le problème de 90% des gens

Socialement, 90% des gens « se bâtissent » une maison en paille. Ils suivent le courant, parlent sans conviction avec une voix faible, dans l’attente des réactions de l’autre, et peinent à se faire entendre lorsque plus de deux personnes sont présentes.

J’étais dans ce cas.

Je ne compte même plus le nombre de fois où j’ai « fait du vent » ! Ni le nombre de fois où mes idées (pourtant bonnes !) n’étaient même pas relevées. Le reste du groupe préférait prendre la mauvaise idée de celui qui s’imposait le plus plutôt que mes idées bien mieux.

Triste réalité.

Le problème, c’est que dès que le loup soufflait, ma maison de paille s’envolait vite fait.

Vous l’avez compris : si votre but est d’être plus audible, pris(e) au sérieux et écouté(e), vous allez devoir vous bâtir une maison en pierre solide.

N’oubliez pas la porte cependant, car sinon vous mourrez seul(e) à l’intérieur.

Bâtir sa maison en pierre en 5 minutes

Votre maison, en fait, c’est votre personnalité.

Avez-vous déjà rencontré des gens qui semblaient ne pas avoir de personnalité ? Des amis peut-être ? Du genre, vous leur demandez ce qu’il ou elle aimerait bien voir au ciné, ils vous répondent « je ne sais pas, je m’en fous » ou bien des connaissances pour lesquelles le mot « passion » semble totalement étranger.

Des gens qui n’ont aucune préférence. Aucun avis. Qui ont du mal à dire non, ou du mal à entendre non.

Leur maison est en paille.

Don si vous voulez vous affirmer un peu plus, il va falloir agir dès maintenant.

Rassurez-vous ça prendra 5 minutes.

Le premier pas est de définir des préférences.

Préférez-vous les spaghettis ou les lasagnes ?

Préférez-vous les talons hauts ou les semelles plates ?

Le foot ou le rugby ?

Les livres ou les jeux vidéos ?

Le rock ou la techno ?

Etc.

Affirmer une personnalité, c’est d’abord affirmer des préférences. Et quand je dis « affirmer », ca veut dire vous l’affirmez à vous-même, mais également l’affirmer quand on vous pose la question.

Et que faire si j’aime les deux ?

Vous définissez une préférence quand même !

Chaque fois que vous dites : « j’aime les deux », vous remplacez une pierre par une botte de foin.

Vous avez le droit d’aimer les deux bien sûr. Ne devenez pas comme ces aigri(e)s qui disent non à tout. On parle de préférence et non de monde en bicolore. Tout n’est pas blanc ou noir. Je préfère les Dodge Viper aux BMW. Ca ne veut pas dire que je n’aime pas les BMW. Je préfère lire sur un vrai livre plutôt que sur un Ipad. Ca ne veut pas dire que je conspue les utilisateurs de tablette !

Vous avez compris l’idée.

Maintenant, il va falloir l’appliquer dès maintenant ! Chaque fois que vous êtes confronté(e) à un choix : établissez votre préférence.

C’est comme cela que l’on affirme sa personnalité. A vrai dire, c’est même la définition scientifique du terme !

Apprendre à dire (et à entendre) NON

Si vous n’êtes pas capable de dire non, vous avez beau avoir bâti une maison en pierres, vous avez oublié la porte. Vous venez d’être mangé(e) désolé.

A l’inverse, si vous n’êtes pas capable d’entendre « NON » quand on vous le dit, vous n’avez pas bâti de porte. Vous allez finir seul(e) dans votre appartement, avec peut-être un chat ou un chien comme compagnie.

Savoir dire non, vous trouverez des articles tout le tour du web. En fait, vous savez déjà comment faire. Vous savez déjà où sont vos problèmes. Au fond de vous, vous savez quelles sont les situations gênantes où vous aimeriez bien dire non mais vous ne le faites pas, souvent par peur.

Entendre « non » est une autre difficulté. Si vous n’arrivez pas à convaincre autrui, ce n’est pas grave. Sachez respecter les maisons des autres. Vous avez le droit de souffler comme le loup,
mais si on n’a pas envie de vous laisser entrer et que la maison est en pierre, vous perdez votre temps.

Voici donc comment un conte simple (et une pub insupportable) peuvent au moyen de leur simple évocation vous rappeler le concept de cet article.

Il reste maintenant à établir vos préférences. Le concept prend 5 minutes, seulement toutes vos pierres ne seront pas solides au début. C’est normal, ca peut prendre un peu de temps. De la persistance et de la confiance en vos idées, votre personnalité, vos arguments, et au bout d’un moment, les gens s’arrêteront de parler pour vous écouter.

Vous arriverez également à maintenir les loups hors de votre pré…

Cet article a été rédigé par Jean-Yves, du blog Potiondevie, qui s’est donné un an pour se doter d’une mémoire de champion grâce à des défis originaux et qui vient de publier le guide ultime pour tripler votre mémoire : Napoléon joue de la cornemuse dans un bus !

Quelles sont les situations les plus difficiles pour vous lorsqu’il s’agit de vous affirmer ou de dire/entendre NON ?

 

Finissez-en avec la timidité une bonne fois pour toutes :
Vous avez encore droit gratuitement au pack complet pour vous aider DÉGAGER la timidité de votre vie. Téléchargez tout de suite :

Le guide complet 'Les 3 erreurs FATALES qui vous empêchent de vaincre la timidité' (PDF). Inclus :

  • Comment éviter de ROUGIR dès que quelqu'un vous parle
  • La stratégie de vie à connaître pour vaincre la timidité sur le LONG-TERME, et être bien dans votre peau aussi bien demain que dans 10 ans (oui, ça compte !)
  • Les détails de mon parcours : comment je suis passé de timide MALADIF à gars ayant confiance en moi (et comment vous allez faire de même)