Trouver le job de ses rêves : 4 critères à remplir absolument !

Important : comment changer de vie en 30 jours et prendre enfin un nouveau départ ? Réponse ici !

J’ai toujours trouvé que les blogs de développement personnel ne parlaient pas assez de la vie professionnelle et des possibilités de s’épanouir via le travail.

Car, ok, si beaucoup de blogueurs prônent l’indépendance, l’entrepreneuriat et compagnie (d’ailleurs je plaide coupable : je suis le premier à le faire), il ne faut pas oublier que l’immense majorité des lecteurs sont des salariés (ou sont en passe de le devenir). Et du coup, les réalités d’un travail de salarié sont assez différentes de celles d’un indépendant (je commence à en avoir une idée assez précise puisque je suis désormais à mon compte depuis 4 mois).

Bref, je reste persuadé qu’il est possible de s’épanouir dans un job de salarié… à condition de réunir une certains nombres de… conditions, justement. Voyons lesquelles.

Job de rêve : les 4 critères indispensables pour s’y épanouir

1/ Le lieu de travail :

Peut on vraiment s’épanouir dans son job quand on bosse dans une zone industrielle en banlieue parisienne ? J’en doute fort. Le lieu de travail conditionne aussi la distance par rapport à son domicile, et donc le temps de transport pour s’y rendre.

Mon dernier poste se situait en centre ville, à moins de 500 mètres de chez moi, en plein cœur du quartier piéton. Le midi, quand j’avais la flemme de rentrer me faire à manger, je me prenais un kebab à côté et j’allais me poser tranquillement face à la mer, à 10 minutes de marche. C’était autrement plus agréable !

2/ Des collègues sympas :

Ca tombe sous le sens, mais s’épanouir au travail quand on sait que chaque matin on retrouve Martine, 48 ans, qui se plaint de ses enfants malades et de son mal de dos… dur dur. Avoir des collègues souriants, positifs, qui soient capable d’être à la fois efficaces dans le travail et divertissant pendant les pauses, ça me parait indispensable.

Se lever le matin et savoir qu’on va retrouver des gens qu’on apprécie au travail, c’est quand même amplement plus agréable !

3/ Des défis intéressants :

On rentre là vraiment sur la caractéristique du poste. Si vous avez un lieu de travail sympa, et des collègues avec qui vous vous entendez bien, c’est super, mais si votre poste est le plus monotone ou le plus ennuyeux du monde, peut-on réellement parler de job de rêve ? Pas sûr.

Avoir un poste dans lequel on ne voit pas le temps passer parce qu’on est passionné par les projets et les défis qu’il nous offre, c’est peut-être ça, LE critère du job de rêve !

« Mais pourquoi tu l’as mis en 3e alors, Jérémy ? » C’est vrai ça, j’aurai pu le mettre en premier. Mais je crois, après réflexion, que je préfère un job moins passionnant mais où le cadre et l’ambiance de travail me plait, qu’un job hyper prenant mais entouré de gens insupportables et dans un lieu qui ne me convient pas. Après, c’est une question de priorité… A vous de voir quelle est la votre !

4/ Du temps libre à côté :

En parlant de priorité, je considère qu’avoir du temps pour soi, pour ses loisirs, pour sa famille et ses proches, c’est hyper important dans le cadre d’un job de rêve.

Mon premier job, c’était journaliste sportif. Je passais mes week-end aux quatre coins de la France, à suivre une équipe professionnelle de football. Mes jours de repos étaient le mercredi et le vendredi (ouai, même pas deux jours d’affilés !), et à cause de ces horaires farfelus, j‘ai loupé des choses importantes dans la vie des mes proches. Inutile de vous dire que j’en ai des regrets.

Alors même si le poste me plaisait à fond, j’ai fini par chercher ailleurs et je suis parti dès que j’en ai eu l’occasion, afin de retrouver un travail qui me donnait la possibilité d‘avoir du temps pour moi à côté.

Comment trouver le job de ses rêves

Ok, maintenant qu’on a vu quels sont les critères indispensables que l’on accorde au « job de ses rêves », il va falloir se mettre à sa recherche !

  • Le premier réflexe, c’est évidemment d’utiliser son réseau. Reprendre contact avec les anciens camarades de promo, s’enquérir de ce qu’ils deviennent, et de tâter doucement le terrain ensuite, pour voir s’il n’y a pas de la place dans leur boîte. La plupart des entreprises ne passent pas par Pole-Emploi ni par les sites internet de recherche d’emploi : ils activent le réseau de leurs collaborateurs.
  • Le second réflexe, c’est de passer par un cabinet de recrutement, qui joue le rôle d‘intermédiaire entre les entreprises et les candidats. Pour trouver les futurs employés de leurs entreprises clientes : ces cabinets font souvent appel à des « head hunter », des chasseurs de tête, qui vont se charger d’aller dégoter les profils intéressants. Pensez donc à mettre votre CV en ligne et à utiliser les réseaux sociaux professionnels, ça peut être utile !
  • Le troisième reflexe, c’est tout simplement la candidature spontanée. La plupart des entreprises conservent les CV des personnes qui candidatent comme ça, et s’y réfèrent le jour où ils ont besoin de quelqu’un en particulier. La société de production audiovisuelle propriétaire de la chaîne qui m’employait, l’an dernier, a recruté plusieurs collaborateurs de cette manière (notamment des infographistes 3D, job où les compétences sont plus importantes que les diplômes).

Voici les premières idées qui me viennent en tête pour trouver un job de rêve. Vous en voyez d’autres ?

Si ça vous intéresse, je préparerai des dossiers plus complets sur les manières de trouver le job de vos rêves, pourquoi pas en faisant appel à des experts pour vous en parler.

Et vous, à quoi ressemble le job de vos rêves ?

Changer de vie est à votre portée :
Pour vous aider à changer de vie, je vous ai préparé les documents suivants. Téléchargez TOUT gratuitement MAINTENANT :
  • 47 idées d'action pour changer sa vie (PDF - 51 pages)
  • Les 7 clés du Bonheur pour devenir la meilleure version de vous-même
  • Mon parcours : comment j'ai plaqué un job et une ville pour changer de vie radicalement, et enfin être heureux