Comment trouver des sujets de conversation à l’infini avec n’importe qui

Important ! Lisez ceci : Les 5 clés pour vaincre sa timidité et vivre une vie en pleine confiance ! Cliquez ici pour voir l'article !

Il y a quelques jours, j’ai reçu une question très intéressante de la part d’un lecteur du blog. D’habitude, je réponds directement à l’intéressé sur sa messagerie personnelle, mais cette fois, j’ai trouvé que ça méritait un article à part entière sur le blog. Sa question : comment alimenter une conversation quand on est timide. Voici ma réponse.

Il y a plusieurs phases dans une conversation. Les deux-trois premières minutes correspondent au temps de présentation. Chacun se nomme (quand on ne se connait pas, bien sûr, hein !), décline sa fonction, demande comment ça va, prend des nouvelles de la famille / des collègues / des connaissances communes, bref, rien d’excitant : on est en pleine phase de convention sociale. A partir du moment où ces conventions sont terminées, il faut embrayer sur un véritable sujet de discussion. Et c’est là ou beaucoup de timides vont se planter.
Pourtant, il y a deux types de discussions que vous pouvez réussir à mener assez facilement.
La première, c’est-ce que j’appelle la « petite conversation ». Il s’agit de parler du temps qu’il fait, du match de foot à la télé hier soir, du dernier film de Dany Boon sorti au cinéma, ce genre de choses. Pour être très clair, ce ne sont pas des discussions profondes et ce n’est pas avec ça que vous allez nouer des amitiés. Il faudra aller plus loin, et ce genre de « petite conversation » peut y mener, si vous êtes habile. La seule compétence que vous devez avoir, c’est simplement l’ouverture d’esprit : essayez de vous intéresser à tout, allez sur des sites comme lemonde.fr ou  rue89.com pour être au courant de sujets d‘actualité, regardez la une de L‘Equipe quand vous passez devant un bureau de tabac, etc… En un mot : ouvrez vos yeux et vos oreilles, la société vous offre des dizaines de sujets de conversations sur un plateau, il suffit d’être attentif et de saisir les perches que l’on vous tend.

« Etre ouvert d’esprit permet de toujours avoir un sujet de conversation en réserve »

La seconde, c’est-ce que j’appelle la « conversation contradictoire« . Beaucoup de timides ont en commun cette caractéristique lorsqu’ils font la connaissance de quelqu’un : toujours être d’accord avec cette personne, en espérant, peut-être, qu’elle le remarquera et qu’ils s’en feront un ami. Le problème, c’est qu’ils ne se mettent pas dans la peau de la personne de l’autre côté. S’ils le faisaient, ils se rendraient compte qu’il n’y a rien de plus ennuyeux que de discuter avec quelqu’un qui est toujours d’accord. Le débat ne s’ouvre jamais, on ne s’enflamme pas, bref, on s’ennuie. De timide, il devient ni plus ni moins qu’une personne transparente et inutile. Et les gens inutiles, on les oublie.
En revanche, si vous arrivez à lancer de la contradiction, à montrer votre désaccord, la personne en face de vous va devoir argumenter, réfléchir, faire activer ses neurones. Vous allez lui donner du challenge lorsqu’elle sera en votre compagnie. Cela donnera du piment à votre relation, et du coup, elle préférera largement sortir avec vous plutôt qu’avec une personne ennuyeuse qui acquiesce sans arrêt. Alors bien sûr, il faut doser savamment le niveau de contradiction.

Deux techniques puissantes pour garder l’intérêt de son interlocuteur

D’une part, soyez authentique : ne dites pas que vous n’êtes pas d’accord si vous ne l’êtes pas. Autrement, comment vous justifier ensuite ? Contredire pour contredire ne sert à rien. Ecoutez les arguments de votre interlocuteur, et si vous n’êtes pas d’accord, dites le lui, simplement.
Et d’autre part, lorsque vous apportez de la contradiction, essayez également d’apporter de la valeur ajoutée au débat. C’est-à-dire, ne vous contentez pas de dire « non je ne suis pas d’accord avec toi », étayez davantage votre propos. Dites plutôt « Non je n’ai pas aimé Pirates des Caraïbes 4 car je trouve la performance de Johnny Depp bien moins bonne que dans le troisième épisode de la saga ». Cela donne également des éléments sur lesquels votre interlocuteur va pouvoir rebondir et relancer la conversation.
En bref, rappelez vous d’une chose : une conversation, c’est comme une partie de ping-pong, si personne ne renvoie la balle, même le meilleur joueur du monde va s’ennuyer. Vous avez peut-être une personne de passionnante face à vous, mais si vous ne lui donnez pas la possibilité de s’exprimer, vous ne le saurez jamais.

 

Finissez-en avec la timidité une bonne fois pour toutes :
Vous avez encore droit gratuitement au pack complet pour vous aider DÉGAGER la timidité de votre vie. Téléchargez tout de suite :

Le guide complet 'Les 3 erreurs FATALES qui vous empêchent de vaincre la timidité' (PDF). Inclus :

  • Comment éviter de ROUGIR dès que quelqu'un vous parle
  • La stratégie de vie à connaître pour vaincre la timidité sur le LONG-TERME, et être bien dans votre peau aussi bien demain que dans 10 ans (oui, ça compte !)
  • Les détails de mon parcours : comment je suis passé de timide MALADIF à gars ayant confiance en moi (et comment vous allez faire de même)